Responsive image

Centre: le sanctuaire Marie médiatrice en chantier

Regions
Sorèle GUEBEDIANG à BESSONG | 25-01-2018 08:04

Yaoundé (Mfoundi) - Le vrombissement des camions et des caterpillars, associé aux bruits des pioches. C’est l’ambiance qui règne depuis quelque temps sur le site devant abriter le sanctuaire Marie Médiatrice d’Etoudi à Yaoundé.

Des terrassements s’étendent à perte de vue sur presque deux hectares. Sur le chantier, Camerounais et Coréens sont à pied d’œuvre pour donner corps à l’ouvrage.

  Situé à un jet de pierre de la paroisse éponyme, le curé, l’abbé Jean Augustin Otu Ntolo, et son équipe s’assurent de l’accélération des travaux. Ceci parce que le respect des délais préoccupe. D’où un appel lancé à tous les chrétiens et âmes de bonne volonté afin d’exprimer leur générosité. « Nous sommes dans l’année mariale décrétée par  Mgr Jean Mbarga.

A cet effet, nous comptons sur la providence afin que nous puissions avoir quelque chose au cours de cette année. La statue sera érigée dans les prochains jours », explique le curé. Et c’est pourquoi le sanctuaire qui est un lieu de prière pour tout l’archidiocèse doit sortir de terre d’ici avril avec la statue.

Il a déjà effectué deux visites de travail pour s’assurer de l’effectivité des travaux », a expliqué l’abbé Jean Augustin Otu Ntolo.

Sont prévus sur ce lieu de prière diocésain, une esplanade de 20 000 places environ, un autel pouvant contenir 400 prêtres, un complexe comprenant un dispensaire, des toilettes avec salles de bain, un restaurant et des boutiques. Des commodités qui permettront aux pèlerins de se sentir à l’aise. Ces travaux vont s’effectuer étape par étape.

« Nous allons commencer par la pose de la statue dont le moule a été confectionné. Il reste les fondations qui vont porter le socle de trois mètres de longueur sur lequel sera posée  la statue de la vierge Marie longue de   six mètres. Dès que cette première phase sera achevée et les escaliers aménagés, le site sera ouvert aux prières », a ajouté l’abbé Jean Augustion Otu Ntolo. 

Au pied de la statue, on  retrouvera une fontaine à l’image de la source baptismale qui permettra aux fidèles de s’abreuver et de se purifier. « Les travaux de cette étape nécessitent 60 millions de F et à ce jour, le tiers de ce montant a été gracieusement offert  par les chrétiens.

Nous comptons sur tout le monde parce que Marie, mère de Jésus-Christ, est la mère de l’humanité et la patronne de notre pays », a conclu le curé. Des contributions qui marqueront d’une pierre blanche les souvenirs des générations futures en signe d’engagement dans la foi.
 

Partagez cet article :

0 0 0 0
Loading...

Autres articles que vous aimerez lire...

0 commentaire(s)

Laissez un commentaire

Vous devez être connecté pour commenter