Responsive image

Passation des marchés publics: des pistes pour plus de performance

Economie
Michèle FOGANG | 25-01-2018 09:50

C’est le principal enjeu des travaux de la conférence annuelle des services centraux et déconcentrés du Minmap ouverts hier à Yaoundé.

 391 dossiers d’appels d’offres reçus correspondant à 546 marchés, 542 marchés attribués pour un montant cumulé de 1 419 milliards de F avec une économie budgétaire de 137 milliards de F.

C’est sur fond de succès que le ministère des Marchés publics (Minmap) a achevé l’année 2017. Et pour maintenir le cap, le département voudrait placer la barre de ses compétences encore plus haut.

La conférence des services centraux et déconcentrés du ministère qui s’est ouverte hier à Yaoundé a constitué l’occasion de dégager des stratégies relatives à l’atteinte de cet objectif.  D’entrée de jeu, le ministre Abba Sadou a fixé le cap :

«Le Minmap doit demeurer un département vertueux». C’est ainsi qu’il a engagé ses collaborateurs à mettre un accent sur  la contractualisation et l’exécution de tous les projets dans les délais.

En effet, le Cameroun est un pays aux vastes chantiers et aux nombreux projets. Lors de son adresse à la nation le 31 janvier dernier, le chef de l’Etat a déclaré : « … Nous allons poursuivre résolument l’exécution de nos grands travaux …».

Pour le ministre, il est question pour le Minmap d’apporter sa contribution à la mise en œuvre de ces directives. D’où le thème central des travaux « Contribution du ministère des Marchés publics à l’optimisation de l’exécution des projets de développement du Cameroun».

Le défi pour les quatre premiers mois de l’année 2018 porte sur la passation de tous les marchés afin de consacrer les huit mois restants à leur exécution.

Pour une meilleure appropriation de cet objectif, les responsables du ministère ont pris part à trois  exposés. Entre autres thèmes évoqués : «Stratégies pour la contractualisation de tous les projets au cours des quatre premiers mois de l’année ».

En dépit de son rendement appréciable, le secteur des Marchés publics continue d’être gangréné par des maux tels que le défaut de publication des avis d’appels d’offres et même, l’immaturité de ceux-ci. Les leviers à actionner pour relever le défi de la compétitivité dans la passation des marchés publics sont d’après Abba Sadou : le contrôle de l’exécution des marchés, la promotion de la bonne gouvernance et le respect des délais des procédures.

Partagez cet article :

0 0 0 0
Loading...

Autres articles que vous aimerez lire...

Décret N°2018/314 du 23 mai 2018 portant Ratification de l’accord de prêt d’un montant de 30 000 000 d’euros, soit 19 678 710 000 francs CFA, conclu le 19 mars 2018 entre la République du Cameroun et la BMCE Bank international PLC, pour le financemen

Presidential
Paul BIYA | 24-05-2018 11:46 | 0 0

Le président de la République décrète,

Vu la Constitution;
Vu la loi N°2017/021 du 20 décembre 2017 portant loi de Finances de la République du Cameroun pour l’exercice 2018 ;
Vu l’ordonnance N° ...
Lire la suite

0 commentaire(s)

Laissez un commentaire

Vous devez être connecté pour commenter