Luc Mbassi, le latéral tire sa révérence

Sports
Angèle BEPEDE | 12-10-2016 07:19

Vainqueur de la CAN 1984 à Abidjan, l’ancien international est décédé le week-end dernier des suites d’un AVC à 59 ans. 

« Lucas », le « génie ». Ces petits noms et d’autres lui avaient été collés par des coéquipiers. 59 ans, et une vie toujours pleine de rêves. Samedi 8 octobre dernier, Luc Mbassi, ancien Lion indomptable, champion d’Afrique en 1984 est mort. A l’hôpital de la Caisse, l’ancien latéral des Lions et du Tonnerre Kalara Club a été emporté par un accident vasculaire cérébral. Humilité et rigueur entouraient le personnage. En 2013, il livrait son dernier match au stade Omnisports de Yaoundé dans la sélection des Lions indomptables à l’occasion du jubilé d’Emmanuel Kunde. Depuis, c’est au lycée d’Ekounou qu’il continuait d’épauler les jeunes enseignants d’Education physique. Parti à la retraite en 2012, cet ancien professeur d’Education physique voulait continuer d’entretenir la flamme d’où sa présence régulière sur les terrains et au « 2-0 d’Odza ».
« C’est lui qui m’a accueilli dans le TKC en 1985. Je sortais de Lion de Yaoundé. Il m’a dit : petit frère, vient on va t’encadrer », se souvient Bertin Ebwelle, ancien Lion et sélectionneur des Lions cadets. Après cette phrase, ils ont passé « six à sept ans au TKC de travail sévère et acharné », poursuit notre source. Sa rigueur sur et en dehors des terrains était présente même lors de ces parties de 2-0 au Centre technique de la Fédération camerounaise de football. Techniquement, c’était un « défenseur rigoureux. Il ne permettait pas qu’on lui fasse des dribbles n’importe comment. Il pouvait sortir un tacle à trois ou quatre mètres pour éviter de pareilles actions. Sa façon de faire n’admettait pas que l’on vienne dans son périmètre  », décrit Bertin Ebwelle. 
 

Partagez cet article :

0 0 0 0
Loading...

Autres articles que vous aimerez lire...

0 commentaire(s)

Laissez un commentaire

Vous devez être connecté pour commenter