Responsive image

Fonction publique: l’évaluation du processus en cours

24 heures
Elise ZIEMINE NGOUMOU | 26-01-2018 10:37

C’est le fil conducteur des assises des services centraux et déconcentrés de ce département ministériel ouvertes hier à Yaoundé.

C’est un véritable rappel des troupes qu’a battu le ministre de la Fonction publique et de la Réforme administrative, Michel Ange Angouing. Depuis hier, tous les délégués régionaux et les responsables des services centraux de ce département ministériel sont à l’Ecole nationale d’administration et de magistrature (Enam).

Ils doivent évaluer la mise en œuvre de la réforme sur la déconcentration de la gestion des personnels de l’Etat et de la solde. Réforme salutaire, mise en place par le chef de l’Etat, Paul Biya, en 2012 et dont l’objectif majeur est le transfert aux différents départements ministériels, d’une autonomie suffisante de gestion de leurs personnels et des salaires, en vue d’une maîtrise de leur masse salariale, tout comme leurs effectifs.

Mais qu’est-ce qui a été fait depuis 2012? A cette question, le Secrétaire général du Minfopra qui ouvrait les travaux à la place du ministre empêché a été clair. « Je puis déjà me féliciter de l’enracinement de cette réforme au sein de notre ministère », s’est réjoui Ernest Cho Ngu.

D’après lui, le président de la République a voulu à travers cette réforme, apporter une solution rationnelle et opportune au problème de concentration de la gestion des carrières et des soldes des personnels au Minfopra et au Minfi. Et à l’heure actuelle, poursuit le Secrétaire général, ces compétences ont été transférées. Les ministères utilisateurs s’occupent désormais de l’exécution de certaines opérations liées à la prise en charge financière des actes de carrière, des prestations familiales, primes diverses et autres.

Mais comme toute nouveauté, il y a encore des choses à corriger pour parvenir à l’excellence. D’où l’importance de cette thématique retenue pour la conférence annuelle des services centraux et déconcentrés du Minfopra. 

Et comme l’a martelé Ernest Cho Ngu, il est question pour ces responsables de cerner le niveau d’implémentation des changements induits par la réforme, d’identifier les principales difficultés qui s’y attachent et de formuler des propositions concrètes en vue d’une mise en œuvre efficiente et pertinente de la déconcentration de la gestion du personnel de l’Etat au Cameroun.

Propositions attendues en cette fin de journée au cours d’une cérémonie qui rentrera en gare par la traditionnelle présentation des vœux.

Partagez cet article :

0 0 0 0
Loading...

Autres articles que vous aimerez lire...

Responsive image

First Lady Inaugurates Chic Boutique

Societe
Brenda YUFEH NCHEWNANG-NGASSA | 19-02-2018 16:46 0 0

On Saturday the 17th of February 2018, Mrs. Biya inaugurated a shop specialized in high-end home decor and interior designing.

Located at the Golf, at the Rosa Park neigh...
Lire la suite

0 commentaire(s)

Laissez un commentaire

Vous devez être connecté pour commenter