Responsive image

Gestion du personnel de l’Etat: la déconcentration à parfaire

24 heures
Yvette MBASSI-BIKELE | 26-01-2018 10:40

Malgré les efforts des pouvoirs publics, un fossé demeure entre le concept d’amélioration et les réalités du terrain.

Pour cette enseignante et ses collègues exerçant dans un lycée de la place, la situation de dame Marie B., cadre au ministère du Travail et de la Sécurité sociale (Mintss) et amie commune, est très envieuse. Alors que ces dames s’échinent à faire avancer leurs carrières depuis des années sans véritable succès, tout tombe quasiment à point nommé pour leur amie du Mintss. Et sans transpiration en plus. « Dans notre ministère, le processus est effectivement automatique.

Le système informatique est au point depuis des années. Dès affectation au sein de l’institution, les données de chaque personnel sont introduites dans le circuit sur la base d’une liste de fonctions automatisées relatives aux promotions, postes, congés, pensions, stages de formation. Un cadre pour la discipline et les différends existe même. A chaque fois qu’une échéance arrive, le document nécessaire est servi au personnel dans son bureau, sans qu’il ait besoin d’entreprendre des actions dans ce sens. De même, les effets financiers dans le salaire suivent immédiatement », témoigne la fonctionnaire.
Peut-on parler de « La déconcentration de la gestion du personnel de l’Etat » sans évoquer le Sigipes ? Pour une fonction publique efficace, simple, rapide, fiable et responsable, le gouvernement a entrepris un projet spécifique en 2000. Les principes de la réforme stipulent que le ministre qui emploie le travailleur se charge de gérer sa carrière et de payer son salaire. Pour ce faire, le besoin de modernisation de la gestion des ressources humaines s’avère irréfutable. A partir de juin de la même année, la décentralisation est en marche.

Les ministères utilisateurs récupèrent les éléments de gestion de leurs personnels. Pendant la même période, le Système informatique de gestion intégrée des personnels de l’Etat et de la Solde (Sigipes) est mis au point. Si la mayonnaise prend aisément dans certaines administrations comme le Mintss, le ministère des Affaires sociales ou celui de la Justice, il n’en va pas de même  ailleurs.

« Cela fait dix ans que je travaille. C’est seulement récemment que j’ai pu obtenir mes premiers actes d’avancement. Ce n’est pas faute d’avoir entrepris des actions dans ce sens depuis le début. Mais cela s’est avéré très compliqué dans mon ministère utilisateur. Tantôt, c’est le Sigipes qui n’est pas opérationnel : cela peut durer six mois, un an ou plus. Tantôt, ce sont les actes émis qui tardent à être signés par le ministre. Pendant ce temps, la carrière reste stagnante.

J’ai dû repartir vers le ministère de la Fonction publique pour obtenir mes avancements et je suis dans l’attente du paiement des effets financiers induits », explique Jonas M. en service dans un ministère de la place. Ils sont nombreux à être dans son cas dans les ministères.

« Alors que l’on parle d’automatisme, il faut encore aujourd’hui constituer un dossier papier pour obtenir certains actes. Parfois, ce dossier se perd dans le circuit et il faut recommencer. Ces dysfonctionnements nous exposent à toutes sortes d’escroquerie. Bon nombre de collègues et moi sommes obligés depuis deux ans maintenant de soudoyer un cadre de notre système Sigipes, qui a été bloqué pendant une longue période, pour obtenir nos avancements et espérer un paiement rapide aux Finances grâce à son entregent », avoue un autre fonctionnaire.

Ce n’est cependant pas là ce que prévoyait le Sigipes, particulièrement dans sa version « aquarium » interdisant tout contact entre les agents permanents de l’Etat et les travailleurs internes qui traitent leurs dossiers.

Partagez cet article :

0 0 0 0
Loading...

Autres articles que vous aimerez lire...

Responsive image

First Lady Inaugurates Chic Boutique

Societe
Brenda YUFEH NCHEWNANG-NGASSA | 19-02-2018 16:46 0 0

On Saturday the 17th of February 2018, Mrs. Biya inaugurated a shop specialized in high-end home decor and interior designing.

Located at the Golf, at the Rosa Park neigh...
Lire la suite

0 commentaire(s)

Laissez un commentaire

Vous devez être connecté pour commenter