Responsive image

Sécurisation de l’environnement commercial: le rôle central de la Douane

Economie
Félicité BAHANE N. | 29-01-2018 09:40

La journée internationale célébrée vendredi dernier était l’occasion d’inviter les gabelous à se mettre au service du développement économique.

L’importation des marchandises illégales et de produits illicites passés en contrebande causent d’énormes dégâts à l’économie nationale. Les conséquences dévastatrices au plan financier, à l’égard des entreprises locales, hypothèquent la croissance recherchée.

Car ce fléau désarticule le tissu économique et détériore le climat des affaires, avec comme corolaires des implications au plan sécuritaire. Voilà qui justifie le choix du thème 2018 de la Journée internationale de la douane, célébrée le 26 janvier dernier : « Un environnement commercial sûr au service du développement économique ».

Toute une semaine d’activités a été organisée par la direction générale de la douane (DGD) dans ce cadre. Et le clou des manifestations était donc ce vendredi à la Base aérienne 101 de Yaoundé, sous la présidence du ministre de Finances (Minfi), Alamine Ousmane Mey.

Lequel assure qu’en matière de sécurisation du commerce, la douane camerounaise dispose de moyens pour assurer efficacement cette mission qui consiste en réalité à améliorer le contrôle de flux des marchandises, créer une chaîne logistique prospère. « Dans cette perspective, la douane est interpellée et doit œuvrer à la création d’un environnement favorable au développement du commerce », assure le Minfi.

Dès lors, Alamine Ousmane Mey recommande à la direction générale de la douane de s’attarder sur « l’harmonisation des procédures, le renforcement de la lutte contre la corruption, la promotion des règles d’éthique et de manière plus générale, l’amélioration du contrôle matériel, financier et humain ».

Par ailleurs, l’on retient que les dangers du commerce illicite doivent être maitrisés, de même que la criminalité transfrontalière et le financement du terrorisme sous le couvert des activités commerciales.

En matière de collecte de ressources budgétaires, les objectifs 2018 de la DGD se chiffrent à 800 milliards de F. Au regard des performances 2017, réalisées dans un contexte difficile, le Minfi estime que la douane camerounaise est responsable et mérite les encouragements de la hiérarchie.

L’on peut comprendre alors la pluie de médailles décernées au personnel méritant, au premier rang desquels le DG Fongod Edwin Nuvaga, fait officier de l’ordre national de la valeur.
 

Partagez cet article :

0 0 0 0
Loading...

Autres articles que vous aimerez lire...

Décret N°2018/314 du 23 mai 2018 portant Ratification de l’accord de prêt d’un montant de 30 000 000 d’euros, soit 19 678 710 000 francs CFA, conclu le 19 mars 2018 entre la République du Cameroun et la BMCE Bank international PLC, pour le financemen

Presidential
Paul BIYA | 24-05-2018 11:46 | 0 0

Le président de la République décrète,

Vu la Constitution;
Vu la loi N°2017/021 du 20 décembre 2017 portant loi de Finances de la République du Cameroun pour l’exercice 2018 ;
Vu l’ordonnance N° ...
Lire la suite

0 commentaire(s)

Laissez un commentaire

Vous devez être connecté pour commenter