Responsive image

« La démarcation s’opère au niveau des contenus »

24 heures
Elise ZIEMINE NGOUMOU | 29-01-2018 10:10

L'explication

Charles Ndongo, Directeur général de la CRTV.

Monsieur le directeur général, pourquoi lancer en ce moment une chaîne entièrement consacrée à l’information ?

Le lancement de CRTV NEWS correspond à une attente des publics, demandeurs d’une information de service public authentique et instantanée sur le Cameroun. C’est à la CRTV de combler une telle attente au nom de son leadership dans le paysage audiovisuel camerounais et de sa mission de service public. Et vous imaginez bien que ce lancement est l’aboutissement d’un processus stratégique et préparatoire qui a mobilisé beaucoup d’énergie et de ressources sur les plans humain, financier, technique et technologique. Mais comme rien ne se fait au hasard, nous avons choisi une date symbolique pour le lancement de ce nouveau challenge, le 29 janvier, date d’inauguration, il y a trente années de cela, de l’immeuble abritant le siège et le centre de production de la CRTV, que les Camerounais appellent affectueusement « la tour de Mballa 2 ». En cela, ce lancement est à la fois continuité et rupture. C’est la continuité du service public de l’audiovisuel et la rupture dans le mode de traitement, de production et diffusion de l’information, avec l’entrée en scène  d’une équipe plus jeune et polyvalente, adaptée aux équipements modernes de CRTV NEWS.

Est-ce qu’elle ne va pas concurrencer ou étouffer vos autres éditions ?

Tant s’en faut. Les antennes de la CRTV appartiennent à un seul et même réseau national. Depuis notre nomination, nous avons consacré le principe d’unicité de ces antennes, qui traduit leur complémentarité. Les ressources sont mutualisées autant que faire se peut ; le fonctionnement des rédactions aussi. Mais la démarcation s’opère au niveau des contenus. La variété des antennes rend la CRTV riche de sa diversité, à l’image du Cameroun dont chacune des chaînes doit rester le reflet de la réalité et de l’authenticité. Dans cette nouvelle galaxie de programmes offertes aux téléspectateurs, CRTV NEWS va particulièrement  mettre l’accent sur l’approfondissement et le décryptage de l’actualité camerounaise, en faisant intervenir les acteurs et les experts sur les faits et phénomènes les plus marquants, et s’assure de refléter la diversité des régions, cultures et couches sociales du pays. La quantité et la célérité de ses journaux n’ont rien à voir avec les formats, plus classiques, et le ton de la chaîne généraliste CRTV. D’ailleurs, si jamais s’installait la concurrence entre nos deux chaînes, ce serait au grand bonheur des téléspectateurs qui verraient s’étoffer le spectre de leur choix. Mais tel n’est pas la vocation première de la diversification de nos antennes qui, je le redis, poursuit la satisfaction des attentes de nos publics et la complémentarité de l’offre du service public.

Le lancement de CRTV NEWSmarque-t-il l’ouverture d’une nouvelle page à la CRTV ?

Sans doute. Mais plus qu’une simple page de l’histoire, il s’agit de la traduction d’une vision ; celle du chef de l’Etat qui a toujours prôné la vitalité de la démocratie camerounaise dont les médias sont un important levier. Cette vitalité du processus démocratique sous-entend en écho, un dynamisme au niveau médiatique et une diversification des canaux d’expression. CRTV NEWS, créée par le Conseil d’administration, en sa session du 29 juin 2017, s’intègre dans cette vision que s’efforce de traduire, la stratégie globale de diversification et de spécialisation des antennes de la CRTV par la création des chaînes thématiques. Son lancement participe, Il faut aussi l’avouer, de la mise en œuvre du projet de performance triennal 2018-2020 de l’Office, dont le cap est de maintenir la CRTV comme référence de l’audiovisuel au Cameroun, avec un ancrage en Afrique centrale. Tel est le tournant que prend actuellement le management de la CRTV dans toutes ses composantes.

 

Partagez cet article :

0 0 0 0
Loading...

Autres articles que vous aimerez lire...

Décret N°2018/314 du 23 mai 2018 portant Ratification de l’accord de prêt d’un montant de 30 000 000 d’euros, soit 19 678 710 000 francs CFA, conclu le 19 mars 2018 entre la République du Cameroun et la BMCE Bank international PLC, pour le financemen

Presidential
Paul BIYA | 24-05-2018 11:46 | 0 0

Le président de la République décrète,

Vu la Constitution;
Vu la loi N°2017/021 du 20 décembre 2017 portant loi de Finances de la République du Cameroun pour l’exercice 2018 ;
Vu l’ordonnance N° ...
Lire la suite

0 commentaire(s)

Laissez un commentaire

Vous devez être connecté pour commenter