Responsive image

Office du baccalauréat du Cameroun: partenariat fructueux avec la presse

Societe
Pierre Rostand ESSOMBA | 30-01-2018 00:15

C’est le fruit du séminaire de renforcement des capacités des acteurs de la presse au traitement des informations relatives à cet organe.

De nouveaux horizons mutuellement bénéfiques au sens éthique de l’expression sont en train de s’ouvrir entre l’Office du baccalauréat du Cameroun (OBC) et la presse camerounaise.

Ce partenariat qui se veut indispensable et efficace est le fruit du séminaire de renforcement des capacités des acteurs de la presse au traitement des informations relatives à l’OBC.

Pour le directeur de l’OBC, Dr Zacharie Mbatsogo, son organe a longtemps souffert d’une certaine méconnaissance de ce qu’il est réellement par les journalistes.

La presse camerounaise est désormais mieux outillée pour aborder les questions liées aux examens et à l’OBC. Pendant quatre jours, une vingtaine de journalistes et les cadres de l’OBC se sont réunis à Kribi. Le but de cette rencontre était de corriger certains aspects. Les uns et les autres se rejetaient le tort

Si pour l’Office du baccalauréat du Cameroun la presse se focalise sur des sujets qui ne constituent pas l’essentiel et sont parfois traités de façon erronée, pour les médias, l’OBC ne communique pas assez.

Les travaux de Kribi ont permis aux deux parties de s’accorder. Les journalistes ont reçu plus d’outils à la connaissance de l’OBC. Ils maitrisent plus que jamais le circuit de l’organisation des examens : les frais d’inscription aux différents examens, les pénalités pour les dossiers déposés après les délais, le déroulement des examens, les corrections, les délibérations, la publication des résultats et les contentieux.

C’est un partenariat durable et pertinent qui est donc en train de voir le jour entre la presse camerounaise et l’OBC. D’après le directeur de l’Office du baccalauréat du Cameroun, la stratégie collective qui sera mise en œuvre devrait porter sur une volonté commune à maintenir l’alliance conçue à Kribi.

« Nous ouvrons un vaste programme relationnel qui devrait aboutir à la spécialisation des journalistes sur les questions d’évaluation certificative », a déclaré Dr Zacharie Mbatsogo.

Partagez cet article :

0 0 0 0
Loading...

Autres articles que vous aimerez lire...

0 commentaire(s)

Laissez un commentaire

Vous devez être connecté pour commenter