Cameroon-Tribune

Responsive image

Nécrologie: Mgr Juretzko repose à Yokadouma

Societe
Steve LIBAM | 30-01-2018 00:22

 L’évêque émérite a été inhumé hier en présence du ministre Joseph LE, représentant personnel du chef de l’Etat.

Décédé dans sa Pologne natale, le mardi 16 janvier dernier, Mgr Eugène Juretzko, évêque émérite de Yokadouma, a consacré toute sa vie de missionnaire au service de l’Église de Dieu au Cameroun de manière générale et à Yokadouma, diocèse dont il fut le premier évêque, en particulier.

Il a été inhumé en sa terre de mission, une volonté qui marque son attachement au Cameroun, hier dans la cathédrale Marie Reine de la Paix de Yokadouma.

C’était en présence du ministre Joseph LE, représentant personnel du chef de l’Etat, du gouverneur de la région de l’Est, Grégoire Mvongo, des évêques de la province ecclésiastique de Bertoua et des fidèles catholiques, entre autres.

La célébration eucharistique était présidée par Mgr Atanga, archevêque de Bertoua. Dans son homélie, Mgr Paul Lontsie-Keune, évêque de Yokadouma a reconnu en Mgr Juretzko un homme de bien. Il a du reste promis de baptiser le futur hôpital catholique de la ville au nom du défunt.

Celui-ci a été élevé à la dignité de Chevalier de l’ordre national de la valeur, à titre posthume, par Joseph LE, directeur-adjoint du cabinet civil de la présidence de la République et représentant personnel du chef de l’Etat aux obsèques.

Dans le message du chef de l’Etat, lu par Valérie Norbert Kuela, préfet de la Boumba et Ngoko, le président de la République a exprimé ses condoléances aux fidèles, au clergé catholique, au diocèse de Yokadouma et à la congrégation des Oblats de Marie Immaculée. Il a aussi salué la mémoire du pasteur et du bâtisseur, dont l’œuvre marquera à jamais les populations de la Boumba et Ngoko.

Dans ce diocèse où il a exercé pendant environ 26 ans, les chrétiens catholiques reconnaissent l’œuvre remarquable de Mgr Eugène Juretzko, véritable bâtisseur des lieux. Notamment au niveau de l’organisation de l’administration du nouveau diocèse et son financement.

Il était réputé proche des chrétiens, même ceux disséminés en forêt. Malgré la difficulté de sa tâche du fait de l’enclavement de certaines localités entre autres, il a contribué à redynamiser l’œuvre de l’évangélisation dans cette partie du pays. Le défunt s’est aussi distingué sur les plans du social, de l’éducation et de la santé auprès des populations locales.

  Le 5 juillet 2017, à 77 ans, Mgr Eugène Juretzko a quitté la tête du diocèse.  La passation de la charge pastorale de Yokadouma a été transmise à Mgr Paul Lontsié-Keuné, sans pour autant éloigner son prédécesseur du cœur des fidèles, qui lui ont rendu un vibrant hommage.

L’homme d’Eglise est décédé le 16 janvier dernier à Lubliniec en Pologne. Une partie des funérailles du prélat a eu lieu dans son pays natal avant le transfert de sa dépouille au Cameroun.

Partagez cet article :

0 0 0 0
Loading...

Autres articles que vous aimerez lire...

Responsive image

A Proximity Public Service

Politique
Joseph LE | 13-08-2018 12:30 0 0

Address by Joseph LE, MINFOPRA at the inaugural press briefing, Yaoundé, 8 August 2018.

“The Minister of Communication and dear colleague;
The Secreta...
Lire la suite

0 commentaire(s)

Laissez un commentaire

Vous devez être connecté pour commenter