Responsive image

Cooperation Chine-Cameroun: les projets hydroélectriques en revue

Economie
Félicité BAHANE N. | 30-01-2018 00:29

 Le ministre de l'Eau et de l'Energie, Basile Atangana Kouna a reçu en audience vendredi dernier à Yaoundé, le vice-président de Power China International.

Le ministre de l’Eau et de l’Energie (Minee), Basile Atangana Kouna, s’est entretenu vendredi dernier avec Zhang Nianmu, vice-président de Power China International, entreprise chinoise engagée dans la construction de plusieurs barrages hydroélectriques au Cameroun.

A l’issue de cette audience, le vice-président a indiqué à la presse que les echanges ont porté sur tous les projets, dont l'entreprise est en charge au Cameroun. Notamment la poursuite des investissements pour certaines infrastructures et la construction en cours d’autres barrages hydroélectriques. Il s’agit en fait des barrages de Memve’ele, Bini à Warack, Menchum, Nachtigal amont, Song Dong.

Concernant le barrage de Memve’ele situé sur le fleuve Ntem et d’une capacité de 211 MW,  Zhang Nianmu, a fait savoir que cette infrastructure était déjà prête. Elle produit d'ailleurs déjà de l'électricité, même si on ne peut encore s’en servir pour le moment. A ce sujet, l’hôte du Minee précise que pour l'instant, les lignes de transport sont en cours de construction.

Pour ce qui est du projet d’aménagement du barrage hydroélectrique de Bini à Warack, d’un coût de 200 milliards de F, le vice-président de l'entreprise a indiqué que les travaux préparatoires étaient en cours et que bientôt, le chantier proprement dit allait démarrer. Il est notamment prévu, une fois achevé, qu’il injecte 75 MW dans le réseau interconnecté Nord.

Au sujet du barrage hydroélectrique de Song Dong, les deux hôtes ont discuté de l'accord de développement du projet, qui vise à produire 280 MW. Pour ce qui est du barrage de Nachtigal amont sur le fleuve Sanaga, dont il est attendu 420 MW à l’horizon 2020, il est question de poursuivre les études d'avant-projet détaillé.

Les discussions ont aussi porté sur le décret du chef de l’Etat du 19 décembre 2017 portant création du projet d’autoroutes de l’électricité. Il vise à renforcer substantiellement l’offre en électricité au Cameroun, par la construction de complexes énergétiques à vocation industrielle (barrages hydroélectriques, centrales thermiques à gaz, ferme solaire, parcs industriels, etc.).

 

Partagez cet article :

0 0 0 0
Loading...

Autres articles que vous aimerez lire...

0 commentaire(s)

Laissez un commentaire

Vous devez être connecté pour commenter