Responsive image

« Nous irons dans les dix régions »

Politique
Alexandra TCHUILEU N. | 30-01-2018 00:55

 Hamadou Moustapha,  Président national de l’Alliance nationale pour la démocratie et le Progrès (ANDP).

Quelles sont les ambitions de l’ANDP en cette année électorale ?

Cette année, il y a les élections sénatoriales, présidentielles, législatives et municipales. Et peut-être en 2019, les élections régionales. Avant les trois premières, il y a les sénatoriales. Etant donné que nous n’avons pas assez de conseillers municipaux, ces élections ne nous intéresseront pas beaucoup. Mais, si cela est nécessaire, nous accompagnerons les autres partis. Nous allons mettre l’accent sur les élections présidentielle, législative et municipale. S’agissant de la présidentielle, notre Bureau politique va se réunir fin mars début avril. Dans nos statuts, c’est ce bureau qui investit la fonction présidentielle. Deux cas de figure : ou on investit quelqu’un à l’intérieur de notre parti, ou nous soutenons un candidat. En ce moment, je ne peux pas vous dire ce qui va se passer. Concernant les élections législatives et municipales, nous irons partout où nous sommes le mieux installés : Extrême-Nord, Nord, Adamaoua, Centre, Sud, Littoral, Ouest, Nord-Ouest et Sud-Ouest.

L’ANDP fait partie de la majorité présidentielle. Avez-vous l’intention d’y rester ?

C’est le bureau politique qui décidera si nous devons y rester ou si nous présentons notre candidat.

Quelle stratégie avez-vous mise sur pied pour conquérir le Parlement et des municipalités ?

Ce qui est certain est que nous allons mettre en place une stratégie, la plus propice possible pour gagner des municipalités et les législatives. Je ne peux pas dévoiler notre stratégie pour que les autres nous contrecarrent le moment venu. Toutefois, nous savons parfaitement où nous allons nous présenter, aussi bien aux municipales qu’aux législatives sur l’étendue du territoire. Nous irons dans les dix régions.

Si le corps électoral était convoqué dans une semaine, l’ANDP serait-elle prête à affronter les différents scrutins ?

Même si cela se faisait demain, nous sommes prêts à l’ANDP. Nous nous y préparons depuis un an déjà. Mais cela ne risque pas d’arriver dans la mesure où, au regard du calendrier électoral, les premières élections devraient être les sénatoriales. Elles auront probablement lieu au mois d’avril. C’est alors que vont suivre les législatives, municipales, la présidentielle et plus tard, en 2019, les élections régionales.

 

Partagez cet article :

0 0 0 0
Loading...

Autres articles que vous aimerez lire...

0 commentaire(s)

Laissez un commentaire

Vous devez être connecté pour commenter