Responsive image

Elections 2018: l’ANDP veut des députés

Politique
Alexandra TCHUILEU N. | 30-01-2018 00:57

C’est le souhait exprimé samedi dernier par le président national de l’Alliance nationale pour la démocratie et le progrès, lors de l’échange des vœux avec ses militants.

Elles sont venues des quatre coins du Cameroun. Des délégations de jeunes, femmes, militants et sympathisants de l’Alliance nationale pour la démocratie et le progrès (ANDP). Samedi dernier était jour de présentation des  vœux dans ce parti politique.

A cette occasion, tous se sont réunis à Yaoundé, à la résidence de leur président national, Hamadou Moustapha, pour échanger les vœux pour l’année 2018 qui commence.

Dans son discours, le président national a rappelé les défis relevés par le Cameroun au cours de l’année écoulée, avec plusieurs foyers de tension. Sur le plan sécuritaire, Hamadou Moustapha a salué la bravoure des forces de défense camerounaises face à Boko Haram, désormais en perte de vitesse dans le grand Nord.

De même, « les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest devraient retrouver la sérénité avec l’arrestation des leaders sécessionnistes au Nigéria », a-t-il indiqué.

Le défi économique a également été relevé avec un budget 2017 exécuté dans des conditions difficiles, liées à la chute des prix du pétrole et des matières premières notamment.

Le front qui intéresse l’ANDP pour 2018 est  évidemment politique. En cette année électorale au Cameroun, le parti ne compte pas dormir sur ses lauriers. Il veut aller à la conquête de sièges à l’Assemblée nationale : et de quelques places de conseillers municipaux. Recommandation du président national, inscrire les femmes et les jeunes sur les listes électorales.

« Dans le grand Nord, il faut mettre en place des comités chargés d’entrer dans les sahrés pour inscrire les femmes sur les listes électorales », a-t-il insisté.

Par ailleurs, le parti a l’intention d’installer des organes de base, car ils représentent des supports. « Notre objectif, c’est d’arriver dans les communes et à l’Assemblée nationale », a-t-il insisté.

Après la convention nationale de l’ANDP qui a eu lieu le 4 novembre 2017 à Yaoundé et a renouvelé le mandat du président national pour cinq ans supplémentaires, le parti veut désormais plus de visibilité. Il s’agit dès lors pour ce parti de ne pas rater l’entrée au Parlement lors des prochaines élections législatives.

L’ANDP a déjà un représentant au Sénat, Marlyse Aboui, nommé par décret présidentiel. Pour les prochaines sénatoriales, le parti n’aura pas la possibilité de faire élire des sénateurs, ne disposant d’aucun conseiller municipal.
 

Partagez cet article :

0 0 0 0
Loading...

Autres articles que vous aimerez lire...

Responsive image

First Lady Inaugurates Chic Boutique

Societe
Brenda YUFEH NCHEWNANG-NGASSA | 19-02-2018 16:46 0 0

On Saturday the 17th of February 2018, Mrs. Biya inaugurated a shop specialized in high-end home decor and interior designing.

Located at the Golf, at the Rosa Park neigh...
Lire la suite

0 commentaire(s)

Laissez un commentaire

Vous devez être connecté pour commenter