Responsive image

Maladies infectieuses: le geste à poser

Societe
Marie Christine NGONO | 01-02-2018 06:11

Leçon donnée par des spécialistes vendredi dernier à l’ensemble du personnel médical et para médical de la Faculté de médecine et des sciences biomédicales de Yaoundé.

Parce que les microbes sont à l’origine de milliers de décès dans le monde et que 90% des infections surviennent dans les pays en voie de développement, la Société camerounaise d’anesthésie réanimation et médecine d’urgence (Scarmu), a organisé vendredi dernier à la Faculté de médecine et des sciences biomédicales de l’université de Yaoundé I une journée thématique, sur les urgences infectieuses en milieu chirurgical.

Les échanges ont permis aux participants de pouvoir poser le geste qui sauve en milieu chirurgical : comment protéger l’environnement des microbes. « Il est important pour nous de voir comment reconnaître ces infections dans les milieux de soins intensifs, surtout comment les traiter.

Quand on parle de traitement nous voulons mettre l’accent sur la prévention », a expliqué le Pr. Jacqueline Ze Minkande, doyenne de la FMSB. Les échanges entre spécialistes ont par ailleurs favorisé l’établissement de protocoles contextualisés et d’amélioration la prise en charge des malades et partant, accroitre le rendement socio-économique des populations.

En effet, la mission première de cette société est d’assurer la formation de base et continue des professionnels de la santé. Elle tient chaque année des journées thématiques permettant d’accompagner les professionnels de la santé du Cameroun  dans leur formation médicale et pédagogique. Le choix de la FMSB de Yaoundé qui est devenu un rituel n’est donc pas anodin.

Cette société se charge d’accompagner la faculté dans ses missions de formation des étudiants en médecine et de démontrer l’intérêt de l’harmonisation des attitudes thérapeutiques dans la prise en charge des pathologies infectieuses rencontrées.
 

Partagez cet article :

0 0 0 0
Loading...

Autres articles que vous aimerez lire...

0 commentaire(s)

Laissez un commentaire

Vous devez être connecté pour commenter