Responsive image

Ministère des Finances : on reparle du financement de la Pme

Economie
Aïcha NSANGOU | 02-02-2018 10:12

Ce département ministériel en a fait la trame des échanges de la conférence annuelle des services centraux et déconcentrés ouverte hier à Yaoundé.

L’Etat ne lésinera sur aucun moyen pour rendre compétitives les petites et moyennes entreprises camerounaises. Au cours de cet exercice budgétaire, l’horizon devrait s’éclaircir pour les promoteurs de ces entreprises qui bien accompagnées, devraient contribuer à la croissance économique du Cameroun.

Lors d’une interview accordée à CT, le directeur général du Trésor indiquait déjà que « nous comptons surtout avec les prescriptions du chef de l’Etat du 31 décembre mettre des mécanismes qui permettent de faciliter et d’accélérer le paiement des factures des Pme».

Dans le cadre de la conférence annuelle de ses services, le ministère des Finances (Minfi) en a fait la ligne directrice des travaux. «Consolidation budgétaire et financement de la Pme pour un programme économique et financier» est donc le thème de la rencontre des services centraux et déconcentrés du Minfi.

 «Les pme ont manifesté leur préoccupation autour de l’accès au financement. Nous avons identifié les mesures incitatives au plan fiscal, mais aussi les instruments nouveaux qui devraient leur permettre d’avoir des ressources longues pour leur développement»,  a indiqué Alamine Ousmane Mey, ministre des Finances.

Il pense d’ailleurs que le rôle des agences qui accompagnent ces pme sur le plan du service non financier doit se consolider pour réduire le risque face au système bancaire qui est réticent au financement.

Il est globalement question de  mettre en œuvre une stratégie nationale de la finance inclusive pour que la pme qui a actuellement moins de 20% des financements octroyés par le système bancaire puisse être boostée et ainsi contribuer au développement du Cameroun.

La promotion du capital investissement, la création d’un compartiment à la bourse en soutien au mécanisme déjà disponibles, le recours aux financements alternatifs, la promotion des fonds de garantie etc sont entre autres leviers à actionner pour soutenir les pme. «En plus du renforcement des mesures fiscales incitatives, l’Etat veillera à l’apurement rapide et progressif de la dette intérieure.

Dans l’exercice passé, 82 milliards ont été alloués au remboursement de crédit de renforcement de TVA  contre 56 milliards en 2016», a revelé le Minfi.  Des exposés sur le programme économique et financier  ont également ponctué les échanges. La cérémonie de présentation des vœux au Minfi mettra un terme à la conférence ce jour.
 

Partagez cet article :

0 0 0 0
Loading...

Autres articles que vous aimerez lire...

0 commentaire(s)

Laissez un commentaire

Vous devez être connecté pour commenter