Cameroon-Tribune

Responsive image

Accès aux médicaments: les pharmacies plus disponibles

24 heures
Jeanine FANKAM | 01-02-2018 11:15

Les faits

Depuis le 29 janvier dernier, les officines ouvrent en semaine à 7h30 et ferment à 22h.

Désormais, de lundi à vendredi, les pharmacies du département du Mfoundi dans la région du Centre ouvriront de 7h30 à 22h, au lieu de 8h-19h. Les samedis, elles ferment à 21h au lieu de 15h.

Les pharmacies de garde quant à elles continuent le service jusqu’au matin en semaine. Les samedis et dimanches, elles fonctionnent en non-stop jusqu’à lundi matin.

La réforme entérinée par l’Ordre national des Pharmaciens du Cameroun est déjà exécutoire depuis le 29 janvier dernier. Date qui coïncidait avec le nouveau cycle de garde des officines pharmaceutiques du département du Mfoundi. Les motivations qui la sous-tendent sont nombreuses.

Selon le Dr. Albert-Didier Mbida, pharmacien, cette réforme a pris en compte les résultats d’un sondage interne et répond à plusieurs requêtes des usagers.

Le réaménagement des horarires d’ouverture et de fermeture des pharmacies tient par ailleurs compte de l’existence de nouvelles officines et permet d’assurer encore mieux la mission de la permanence des soins de santé publique dévolue aux pharmacies, laquelle exige que les pharmacies restent ouvertes aussi souvent que possible. 

« Les usagers digèrent mal de se retrouver devant une pharmacie fermée alors que la nécessité est pressante. Ils agréent encore mal que celles qui sont installées à proximité des hôpitaux soient fermées », explique notre interlocuteur.

La réforme a impliqué la réorganisation des groupes de garde qui, dit-on, couvrent dorénavant mieux les zones qualifiées de « désert pharmaceutique ». Dans la refonte, des efforts seront faits pour éviter que deux pharmacies de garde se retrouvent côte-à-côte.

Ce changement, bien entendu, n’arrange pas tous les professionnels. Le refus de plusieurs d’entre eux de s’exprimer, même sous anonymat sur la question témoigne du malaise.

« On ne peut pas avoir l’unanimité », lance Albert-Didier Mbida qui relève toutefois que l’allongement des heures d’ouverture obligera les pharmaciens à recruter, car ceux qui sont soucieux du bon rendement du personnel et de la qualité du service ne peuvent pas se passer d’augmenter le personnel.

L.a mesure ne touche que le Mfoundi parce que, les professionnels de chaque département organisent leur travail. Des brebis galeuses résistent toujours et ne font parfois qu’à leur convenance.

C’est pourquoi, on trouve des officines qui fonctionnent 24h/24. « L’Ordre et le syndicat des pharmaciens n’ont aucun pouvoir de poser des scellés en cas de résistance», se défend le pharmacien.

Partagez cet article :

0 0 0 0
Loading...

Autres articles que vous aimerez lire...

Responsive image

A Proximity Public Service

Politique
Joseph LE | 13-08-2018 12:30 0 0

Address by Joseph LE, MINFOPRA at the inaugural press briefing, Yaoundé, 8 August 2018.

“The Minister of Communication and dear colleague;
The Secreta...
Lire la suite

0 commentaire(s)

Laissez un commentaire

Vous devez être connecté pour commenter