Responsive image

Qualité du service public: les choses vont changer

Societe
Assiatou NGAPOUT M. | 02-02-2018 11:28

Le Comité de pilotage du Programme d’appui à l’amélioration des prestations rendues aux usagers vient de définir une norme en la matière.

Satisfaisants. Peut-on qualifier les résultats du Comité de pilotage du Programme d’appui à l’amélioration des prestations rendues aux usagers des services publics (PAAQSU). Projet marqué par la coopération entre le Programme des Nations unies pour le développement (PNUD) et le gouvernement camerounais. 

Arrivé au terme de quatre ans d’intense labeur, le Comité de pilotage dudit programme est rentré en gare hier à Yaoundé non sans avoir livré des résultats. Ainsi, l’on retiendra de la dernière réunion dudit programme conduite par le ministre de la Fonction publique et de la Réforme administrative (Minfopra), Michel Ange Angouing, par ailleurs président du Comité de pilotage du PAAQSU que le Cameroun est le premier pays en Afrique Subsaharienne à avoir une norme de qualité de service de l’administration et des fonctions publiques. « Cette norme testée via une enquête dans 11 services a relevé une augmentation du taux de satisfaction des usagers à 78% », a révélé Fenella Frost, représentant résident adjoint du PNUD.

Dans les détails, une démarche d’accompagnement à la mise aux normes a été conçue et expérimentée dans cinq services centraux. Notamment, le service des affaires consulaires du ministère des Relations extérieures, la perception de Ngoa-Ekelle, la sous-direction des courriers du Minfopra et le Centre des urgences de Yaoundé. Dans la même veine, six communes ont également été suivies dans l’accompagnement de leurs performances.

Ceci se traduisant par la production accélérée d’Actes de naissance développée et testée avec succès dans six communes de l’Extrême-Nord. Ceci avec en prime, 6 000 Actes délivrés.  A cet égard, il serait donc utile comme l’a souligné Fenella Frost de procéder à la transmission officielle de la norme au gouvernement et de lancer ainsi la dynamique de sensibilisation de tous les acteurs.

« Une correspondance a été adressée dans ce sens au Premier ministre, chef du gouvernement par le représentant résident du PNUD souhaitant que cette transmission ait lieu en début 2018 », a-t-elle conclu.

Partagez cet article :

0 0 0 0
Loading...

Autres articles que vous aimerez lire...

Décret N°2018/314 du 23 mai 2018 portant Ratification de l’accord de prêt d’un montant de 30 000 000 d’euros, soit 19 678 710 000 francs CFA, conclu le 19 mars 2018 entre la République du Cameroun et la BMCE Bank international PLC, pour le financemen

Presidential
Paul BIYA | 24-05-2018 11:46 | 0 0

Le président de la République décrète,

Vu la Constitution;
Vu la loi N°2017/021 du 20 décembre 2017 portant loi de Finances de la République du Cameroun pour l’exercice 2018 ;
Vu l’ordonnance N° ...
Lire la suite

0 commentaire(s)

Laissez un commentaire

Vous devez être connecté pour commenter