Responsive image

Civisme: on combat la perte des repères

Regions
Alliance NYOBIA | 06-02-2018 05:22

Des responsables de clubs d’éducation civique viennent de recevoir une formation y relative à Douala.

Une soixantaine de lycéens, collégiens et étudiants, ainsi que 15 responsables d’activités post et périscolaires viennent de voir leurs capacités renforcées à l’occasion d’un atelier organisé par l’antenne régionale de l’Agence du Service civique national de participation au développement.

La formation de ces leaders de Clubs d’éducation civique et d’intégration nationale (Cecin) vient répondre à des préoccupations sérieuses, s’agissant de la jeunesse, à Douala comme ailleurs : la perte de repères civiques, la régularité de certains comportements listés par le chef d’antenne régionale, Martin Massoda.

On peut relever, entre autres problèmes mentionnés, le faible engagement patriotique, la perte du sens des valeurs traditionnelles positives, la faible prise en compte des droits et libertés individuels, le repli identitaire, etc.

Aussi, les initiatives prises par les pouvoirs publics pour corriger les déviances doivent poursuivies, voire renforcées. Pour les promoteurs de l’atelier de renforcement des capacités susmentionné, les Cecin doivent aviver en permanence, dans les établissements scolaires et universitaires, la flamme du civisme au sein de la jeunesse.

Et afin de surmonter les difficultés sur le terrain, il a été question d’outiller, par des moyens pédagogiques, managériaux et matériels, les responsables en charge d’activités post et périscolaires, ainsi que les présidents des Cecin. L’opération devait également rendre les participants aptes à mettre sur pied des Cecin dans chaque établissement scolaire et universitaire.
 

Partagez cet article :

0 0 0 0
Loading...

Autres articles que vous aimerez lire...

0 commentaire(s)

Laissez un commentaire

Vous devez être connecté pour commenter