Responsive image

Drogue: leçons de prudence

Regions
Mireille ONANA MEBENGA | 06-02-2018 05:26

 Une campagne visant les jeunes organisée jeudi 1er février dernier au lycée bilingue de New Bell.

Le lycée bilingue de New Bell a été choisi à dessein par le gouverneur de la région du Littoral, Samuel Dieudonné Ivaha Diboua, pour le lancement régional de la campagne de sensibilisation des jeunes, scolarisés ou non, sur les méfaits du cannabis. Le « Gazon », lieu de vente et de consommation de stupéfiants, est situé à un jet de pierre de cet établissement d’enseignement secondaire.

En outre, les statistiques données par différents orateurs, notamment le délégué régional des Affaires sociales, sont édifiantes. Selon Hélène Léocadie Bissombi, une étude du Global Youth Tobacco Survey (Gyts), menée au Cameroun en 2008 en milieu jeune, révèle que 15% d’élèves entre 13 ans et 15 ans fument régulièrement, 31% des jeunes sont de potentiels consommateurs, dont  9,2% de filles à 18 ans et 31% de garçons avant l’âge de 10 ans. 44% de jeunes scolarisés ont déjà eu leur première cigarette, 6,4% ont reçu des cigarettes gratuitement.

De même, il ressort de l’étude cartographique réalisée au Cameroun en 2015 sur l’usage abusif des drogues par la jeunesse, que 10% de jeunes scolarisés et de personnes en situation sociale précaire sont des usagers réguliers des drogues, principalement le cannabis et le Tramol. « Les adolescents se droguent par curiosité, par ennui, à cause de la misère, de l’incompréhension, des problèmes familiaux et de l’absence d’un père. Il est donc question de mettre une synergie efficace de lutte, pour endiguer ce fléau grandissant », a indiqué  le délégué des Affaires sociales.

Le délégué régional de la Santé publique, Jean II Dissongo, a quant à lui exposé sur les symptômes, effets et conséquences d’une consommation de stupéfiants, ainsi que sur les stratégies de prise en charge. « Un consommateur de drogue est agressif, c’est un adulte inadapté », apprendra-t-on de ce responsable.

Isabelle Lafortune Makota, délégué régional de la Promotion de la Femme et de la Famille, a expliqué que la consommation des drogues est à l’origine des conflits familiaux et de la destruction du socle de notre société.

Le gouverneur du Littoral n’a pas manqué de souligner que la situation du trafic ou de la culture du cannabis dans la région est préoccupante. « C’est un phénomène national que nous devons ensemble combattre pour l’éradiquer. La consommation est réelle ». Il ajoutera que « pendant cette phase de lancement, nous devons tout mettre en œuvre  pour que cette campagne ne se limite pas au 1er février. La consommation du cannabis ne nous conduit pas vers  le développement mais vers un recul considérable. »
 

Partagez cet article :

0 0 0 0
Loading...

Autres articles que vous aimerez lire...

Les félicitations au chef de l’Etat

Presidential
Eldickson AGBORTOGO | 25-05-2018 11:26 | 0 0

From The President of the Republic of Hungary
“Excellency,

On the occasion of your country’s National Day, I have the honour to extend my heartfelt greetings to Your Excellency and the people of the Republic of Cameroon. I sincerely hope that the rela ...
Lire la suite

0 commentaire(s)

Laissez un commentaire

Vous devez être connecté pour commenter