Cameroon-Tribune

Responsive image

Un secteur à la peine

24 heures
Aïcha NSANGOU | 07-02-2018 15:05

Le Contexte

Le Projet de développement de l’élevage (Prodel), comme d’autres en cours d’implémentation, vise à sauver un secteur en proie à d’énormes difficultés.

L’épizootie de grippe aviaire qui a sévi dans le secteur avicole en 2016 et 2017 a porté un coup dur à ce secteur qui était l’un des plus porteurs de l’élevage au Cameroun. Les pertes ont été évaluées à environ 16 milliards de F. Au final, cette filière est en proie à pas mal de difficultés. Ce qui l’empêche d’être un pilier de développement économique du pays.

Il s’agit notamment de la faible productivité du cheptel, du faible accès au marché international, de l’exposition du cheptel aux épizooties, de la dégradation des écosystèmes pastoraux et agro-pastoraux, de l’insécurité, mais aussi du climat dans la partie septentrionale dont le cheptel bovin représente 38 % de la production nationale.

Fort de tous ces constats, une batterie de mesures est mise en place pour sauver l’élevage. Au cours de la cérémonie de présentation des voeux à son personnel, il y a quelques jours, Dr Taïga, ministre de l’Elevage, des Pêches et des Industries animales (Minepia), énumérait les mesures mises sur pied pour booster le secteur de l’élevage.

Il relevait alors l’accroissement et la diversification des financements. Le Projet de développement de l’élevage (Prodel), le Projet de développement de la commercialisation du bétail et des infrastructures d’élevage, ainsi que le Projet d’amélioration du débarcadère et du marché de poissons de Youpwe dans la ville de Douala, en font partie.

Il évoquait également la professionnalisation de la formation aux métiers agropastoraux, la construction de l’abattoir industriel de Ngaoundéré et des entrepôts frigorifiques dans plusieurs villes du pays. Le programme Agropoles participe également à ce dessein avec les agropoles d’embouche bovine de Meiganga et de Banyo.

Le projet de développement de l’élevage lancé officiellement dans les régions de l’Extrême-Nord et du Nord en fin de semaine dernière et dont les conventions de partenariat ont été signées hier, est un autre initiative pour la relance du secteur de l’élevage. Le gouvernement ne lésine sur aucun moyen pour booster ce secteur.

A terme, il est question de le moderniser totalement et cela se ressentira sur toute la chaîne. Selon le plan gouvernemental, les marchés seront achalandés et les producteurs auront de meilleures conditions de travail, mais aussi des revenus plus importants.

Partagez cet article :

0 0 0 0
Loading...

Autres articles que vous aimerez lire...

Responsive image

Yaoundé: Tenor en concert

Culture
Gaël de SOUZA | 17-08-2018 10:06 0 0

 Demain à 18h au Palais des Sports, l’artiste va animer un show plein de promesses.

Tenor le promet : demain, jour du concert, les portes seront ouverte...
Lire la suite

Responsive image

Charity Gala To Assist Needy Children:

Culture
Dilian WELLENG (Intern) | 17-08-2018 10:02 0 0

The donation will help provide didactic material to children under the care of Alliance Smile NGO.

The Non-Governmental Organization (NGO), Alliance Smile For Children, h...
Lire la suite

0 commentaire(s)

Laissez un commentaire

Vous devez être connecté pour commenter