Responsive image

Comité national olympique et sportif du Cameroun: en accord avec 16 fédérations sportives

Sports
Yannick ZANGA | 07-02-2018 15:50

Hier, au siège de l’instance, s’est déroulée la cérémonie de signature du protocole d’accord avec les responsables des 16 disciplines sportives inscrites aux Dixiades Bafoussam 2018.

Améliorer édition après édition, l’organisation des Jeux nationaux du Cameroun. «Nous avons pensé qu’il était bon que nous puissions mettre sur pied une relation formelle avec les responsabilités des uns et des autres, dans un document approuvé par les deux parties», s’est prononcé Hamad Kalkaba Malboum, président du Comité national olympique et sportif du Cameroun (Cnosc).

C’était hier, à l’occasion de la signature du protocole d’accord entre le Cnosc et les fédérations sportives nationales dont les disciplines ont été retenues pour les Dixiades Bafoussam 2018. Il s’agit de l’athlétisme, du kickboxing, de la lutte libre, du nanbudo, du tennis de table, du basketball, du football, du handball, du volleyball, du karaté, du judo, de l’haltérophilie, de la gymnastique, du cyclisme, de la boxe et des sports pour déficients visuels. Des modalités de collaboration qui ont été cristallisées à travers sept articles répartis en quatre titres.

Des chapeaux relatifs à l’objet et à la durée de l’engagement, la définition des domaines de responsabilité des parties, la précision des modalités de prise en charge des délégués et officiels techniques sollicités ainsi qu’aux dispositions diverses et les modalités de règlement des litiges entre les parties. Pour cette sixième édition des Dixiades, et dans l’esprit olympique, le Cnosc ambitionne «des jeux fantastiques ». Un slogan dont les répercussions devront s’étendre sur l’ensemble de la région de l’Ouest.

Pour mettre à contribution la culture régionale, le grand meeting sportif aura pour mascotte le couple «Tagne» et «Magne» (appellation donnée aux parents de jumeaux dans les communautés Bamilékés, ndlr). Contrairement aux deux dernières éditions, les Dixiades 2018 réuniront les compétiteurs âgés de moins de 23 ans.

Comme avec Sandrine Mbumi (triple saut) en 2008 ou Auriol Dongmo (lancer de poids) et Fawziya Abdoulkarim (volleyball féminin) en 2010, cette démarche vise à détecter davantage de talents et fournir les équipes nationales.

Partagez cet article :

0 0 0 0
Loading...

Autres articles que vous aimerez lire...

0 commentaire(s)

Laissez un commentaire

Vous devez être connecté pour commenter