Responsive image

Village jeunesse: le Minjec au contact des jeunes

Societe
Alfred MVOGO BIYECK | 08-02-2018 05:18

Mounouna Foutsou a procédé hier au vernissage du site, pour le plus grand bonheur des exposants.

L’esplanade du Musée national, qui abrite depuis une semaine le « Village jeunesse », dans le cadre des activités marquant la 52e édition de la Fête nationale de la jeunesse, a reçu la visite du ministre de la Jeunesse et de l’Education civique. Mounouna Foutsou, a procédé au vernissage dudit village, en parcourant, pendant plusieurs heures, tous les stands et discutant avec les exposants et les élèves présents.

Pour cette cérémonie, le ministre de la Jeunesse et de l’Education civique a voulu être au contact des participants, des exposants et des élèves. Pas question de discours solennel, mais une espèce de rencontre franche pour toucher du doigt les réalisations des uns, tester les connaissances, écouter les difficultés rencontrées par les autres, prodiguer des conseils et encouragements. Et ce ne fut point un exercice facile, tant chaque exposant, élève ou participant, avait quelque chose de particulier.

Dans un stand où le projet Fonds national d’investissement des jeunes (FONIJ) présente un projet aquacole, Mounouna Foutsou est séduit. Dans deux grands bacs, des alevins de deux mois et de gros silures prêts à la consommation, et un gros carton plein de silures fumés. Moïse Mvondo qui pilote le projet, explique au ministre attentif.

« Depuis le début de la semaine, c’est plus de 100 kilogrammes de silures vendus, et de nombreux visiteurs intéressés par le projet », et chaque visiteur peut choisir un spécimen, le faire braiser et le déguster sur place.

« Je serai un de vos prochains clients », lance le ministre, avant d’appeler les jeunes à s’intéresser à cette filière. Viennent les stands sur l’élevage, l’agriculture, l’artisanat, l’informatique, le numérique, la banque, le droit, la couture, la coiffure, la transformation des jus de fruit, céréales et farines pour bébés, la fabrication des ballons, de la craie et du savon « made in Cameroon ».

A chaque étape, Mounouna Foutsou prête une oreille attentive à ses interlocuteurs. Un mot d’encouragement par-ci, une question par-là pour mieux éclairer sa lanterne. Face aux élèves de l’éducation de base, des enseignements secondaires dans le stand dédié à la citoyenneté, deux à trois questions posées l’édifie sur l’étendue de leurs connaissances.

« Nous avons le souci et le devoir de former une jeunesse ouverte sur le monde, mais ancrée dans sa culture et la connaissance de ses institutions et des hommes qui les animent », a-t-il tenu à préciser.

Continuant son tour, le ministre n’a pas boudé son plaisir, allant même jusqu’à pousser la chansonnette avec un groupe de jeunes artistes malvoyants, apprécier la créativité et l’ingéniosité face à un salon fait à base de bouteilles en plastique, et un four pouvant fumer près de 60 poulets en une heure. Au final, ce fut un chaleureux moment de partage apprécié à sa juste valeur par les uns et les autres.

Partagez cet article :

0 0 0 0
Loading...

Autres articles que vous aimerez lire...

Responsive image

First Lady Inaugurates Chic Boutique

Societe
Brenda YUFEH NCHEWNANG-NGASSA | 19-02-2018 16:46 0 0

On Saturday the 17th of February 2018, Mrs. Biya inaugurated a shop specialized in high-end home decor and interior designing.

Located at the Golf, at the Rosa Park neigh...
Lire la suite

0 commentaire(s)

Laissez un commentaire

Vous devez être connecté pour commenter