Un discours mobilisateur

24 heures
Grégoire DJARMAILA | 08-02-2018 05:40

Le contexte

Depuis quelques années, le président de la République, Paul Biya n’a de cesse d’engager ses jeunes compatriotes à s’arrimer à la révolution numérique.

Depuis pratiquement trois ans, la thématique de l’économie numérique est au cœur du discours présidentiel. Dans son adresse à la Nation le 31 décembre 2015, Paul Biya demande au gouvernement d’accorder à  ce phénomène marquant du siècle toute l’attention méritée. Pour lui, « celle-ci est un véritable accélérateur de croissance, en plus d’être une véritable niche d’emplois nouveaux pour notre  jeunesse ».

Il a, depuis cette date engagé le gouvernement à rattraper au plus vite « notre retard dans ce domaine ». Cette interpellation présidentielle a été réitérée le 10 février 2016 lorsqu’il invite « toute la nation à se mobiliser résolument, pour accompagner les nombreuses initiatives de nos jeunes dans ce domaine ».

Affichant désormais une posture androïde, il surfe dans son discours du 31 décembre 2016 sur l’expansion de l’économie numérique.  Quelques mois plus tard, Paul Biya en s’adressant aux jeunes le 10 février 2017, les encourage « à oser, à faire preuve d’audace et d’initiatives, dans votre vie de tous les jours.

Le gouvernement mettra tout en œuvre pour vous assister ». Dans la foulée, il annonce que le Plan triennal « Spécial jeunes » doté de 102 milliards de Francs CFA appuiera un million et demi de jeunes âgés de 15 à 35 ans, au rythme de cinq cent mille par an, dans divers domaines d’intérêt tels que l’agriculture et l’économie numérique.

Cette récurrence de la parole présidentielle axée sur l’économie numérique traduit à n’en point douter la volonté de Paul Biya de faire bénéficier à ses compatriotes les dividendes de la révolution numérique. Des actions se sont multipliées depuis lors pour traduire les déclarations du chef de l’Etat en actions.

Le gouvernement s’est doté en 2016 d’une stratégie nationale de développement de l’économie numérique, dont l’objectif est de faire du Cameroun un pays numérique à l’horizon 2020.

Le plan « Cameroun Numérique 2020» se focalise sur la définition des axes stratégiques, des actions et priorités à fort impact sur l’aménagement numérique du territoire, l’intensification des usages des services TIC.

 Le ministère des Postes et Télécommunications qui est le porteur de ce dossier au sein du gouvernement  a mené une série de rencontres à l’intention de jeunes porteurs de projets dans le domaine de l’économie numérique.

On peut citer la première rencontre du 19 février 2016 qui avait pour  thème « Jeunes, TIC et entreprenariat au Cameroun : quelles activités pour quel développement ? » ou le « Village Android » organisé du 16 au 18 mai 2016 à l’esplanade du Musée national, autour du thème « Economie numérique, pôle d’investissement dans le chantier du Cameroun vers l’émergence ».

Il y a un an, du 6 au 9 février 2017, le Minpostel a lancé  une caravane baptisée « Globe-trotter de l’économie numérique » pour accompagner les jeunes  dans la maturation de leurs projets en relation avec le numérique.

Par ailleurs, afin d’arrimer les structures de formation à la nouvelle donne, l’Ecole nationale supérieure des Postes et Télécommunications a été reformée et rebaptisée. Cette mutation a pour finalité de placer cet établissement de formation au cœur du développement de l’économie numérique au Cameroun. La nouvelle école a déjà intégré ce nouvel esprit puisqu’un  incubateur d’entreprises vient d’y être créé.

Le ministère des Petites et Moyennes entreprises, de l’Economie sociale et de l’Artisanat a alloué à cet incubateur une dotation spéciale de 150 millions de F pour le financement de meilleurs projets sélectionnés.

Partagez cet article :

0 0 0 0
Loading...

Autres articles que vous aimerez lire...

Décret N°2018/314 du 23 mai 2018 portant Ratification de l’accord de prêt d’un montant de 30 000 000 d’euros, soit 19 678 710 000 francs CFA, conclu le 19 mars 2018 entre la République du Cameroun et la BMCE Bank international PLC, pour le financemen

Presidential
Paul BIYA | 24-05-2018 11:46 | 0 0

Le président de la République décrète,

Vu la Constitution;
Vu la loi N°2017/021 du 20 décembre 2017 portant loi de Finances de la République du Cameroun pour l’exercice 2018 ;
Vu l’ordonnance N° ...
Lire la suite

0 commentaire(s)

Laissez un commentaire

Vous devez être connecté pour commenter