Responsive image

Bah Oumarou Sanda: retour à la maison

Presidential
Jean Francis BELIBI | 08-02-2018 06:00

Jusqu’à hier ambassadeur du Cameroun au Tchad, c’est un solide magistrat de formation à la base.

Depuis février 2008, il était en poste à N’Djamena comme ambassadeur du Cameroun dans ce pays voisin. C’est d’ailleurs à ce titre qu’il a été membre de la suite officielle du président de la République lors du Sommet extraordinaire des chefs d’Etat et de gouvernement de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale qui s’est tenue à N’Djamena le 31 octobre 2017.

Bah Oumarou Sanda est un magistrat de formation qui a servi au sein de nombreuses juridictions du Cameroun. Notamment dans les villes de Yaoundé, Douala, Bafoussam, Foumbot…

Diplômé de la section magistrature de l’Ecole nationale d’administration et de magistrature (ENAM), il est né à Garoua en 1940. Lorsqu’il est appelé à diriger la mission diplomatique du Cameroun au Tchad, il occupe alors les fonctions de Secrétaire général adjoint, chargé des Affaires administratives à l’Assemblée nationale du Cameroun.

Originaire de la région du Nord, il est désormais appelé à siéger aux côtés des dix autres membres de cette institution qui ont également été désignés hier. Il sera désormais appelé à faire valoir sa riche expérience de la magistrature au sein de cette instance.
 

Partagez cet article :

0 0 0 0
Loading...

Autres articles que vous aimerez lire...

« La loi était devenue obsolète »

Economie
Josy MAUGER | 16-07-2018 10:22 | 0 0

   Sophie Mbenoun, directeur de la formation et de l’orientation professionnelle au Minefop.

Le chef de l'Etat vient de promulguer la loi régissant la formation professionnelle au Cameroun. Qu'est-ce qui justifie ce nouveau dispositif ?
Lire la suite

0 commentaire(s)

Laissez un commentaire

Vous devez être connecté pour commenter