Responsive image

Foire: quart de siècle festif pour Fomaric

Regions
Rita DIBA | 14-02-2018 05:08

 L’ouverture officielle a été présidée par le ministre des Arts et de la Culture au club Camtel de Bepanda.

Une initiative privée qui, en un quart de siècle d’existence, a évolué et s’est améliorée pour devenir un rendez-vous culturel incontournable de la ville de Douala et du Cameroun. Au point où le ministère des Arts et de la Culture a inscrit le festival Fomaric (Foire musicale, artistique, industrielle et commerciale du Cameroun) dans le répertoire des évènements majeurs du pays.

Une information donnée en personne par le Pr Narcisse Mouelle Kombi, patron de ce département ministériel. C’était lors de la cérémonie officielle d’ouverture de la 25e édition de Fomaric, ce mardi 13 février 2018 au club Camtel de Bepanda.

Le ministre des Arts et de la Culture a longuement loué l’initiative de Nkotti François qui, de par la valorisation et l’expression du multiculturalisme, est en droite ligne du thème sous lequel le Minac va mener ses activités pour cette année 2018, « diversité culturelle, identité et unité nationale ».

Le Pr Mouelle Kombi a ainsi reconnu : « Fomaric est un espace de partage et d’échanges entre diverses communautés. » C’est d’ailleurs dans ce sens que l’une des principales attractions du festival sera un pavillon international dédié aux peuplades étrangères, en plus des communautés camerounaises.

Et le festival Fomaric, en 35 jours, du 5 février au 11 mars 2018, aura plusieurs autres temps forts. Et il ne sera donc pas seulement question d’offrir un espace pour célébrer les multiples identités culturelles de Douala et le vivre-ensemble. Plusieurs autres activités sont prévues pour occuper les habitants des berges du Wouri et les individus de passage dans la ville.

Les organisateurs ont d’ailleurs des perspectives élevées en termes de flux de personnes, comme l’indique le régisseur de l’évènement, M. Tchatse : « Nous attendons au moins 350 000 visiteurs. » Côté du volet économique, il y a plus de 120 exposants.

Pour l’aspect musical, la marraine de la 25e édition est Charlotte Dipanda. « Une enfant de Fomaric », comme l’appelle Nkotti François, le promoteur de l’évènement. Elle se produira le 3 mars. Et le public aura l’embarras du choix avec au moins 70 artistes présents, dont des jeunes talents.

Ces perspectives répondent aux nouvelles ambitions du festival, avec le désormais accompagnement institutionnel et formel de la Communauté urbaine de Douala depuis l’année dernière. Et l’une des concrétisations de cet accompagnement, c’est un meilleur aménagement du site de 2 hectares avec des chapiteaux présents aux trois-quarts.
 

Partagez cet article :

0 0 0 0
Loading...

Autres articles que vous aimerez lire...

0 commentaire(s)

Laissez un commentaire

Vous devez être connecté pour commenter