Responsive image

Général Pierre Samobo: la reconnaissance de la patrie

Politique
Azize MBOHOU | 19-02-2018 12:33

Au cours de la levée de corps vendredi au Quartier général, le défunt a reçu la Croix de la valeur militaire du Cameroun à l’ordre de la nation à titre posthume.

«Aux morts ! » Et cette sonnerie, presque inoptisante, retentit. Roulement de tambours accompagnés des notes sèches de clairons. Puis, un long temps…mort. La cour d’honneur du Quartier général est enveloppée par un silence de cimetière.

Le command car transportant le cercueil du général de division en 2e section, Pierre Samobo, après la marche funèbre, s’immobilise au milieu de la cour. Des éléments d’honneur funèbre sont au garde-à-vous.

Le ministre délégué à la présidence chargé de la Défense (MINDEF), Joseph Beti Assomo, les officiers généraux, les membres de la famille, tout le monde est debout. L’hommage au général de division en 2e section, Pierre Samobo, vendredi au Quartier général, est solennel. Une solennité établie, lorsque le MINDEF pose sur le cercueil du défunt la médaille de la Croix de la valeur militaire du Cameroun à l’ordre de la nation à titre posthume.

Attribuée par le chef de l’Etat, chef des armées, c’est la plus haute distinction honorifique dans l’armée. Et voici l’une des figures marquantes de l’armée camerounaise honorée. Le général de division, Pierre Samobo, toute une vie dans l’armée, soit 57 ans et six mois de service.

« Un officier militaire dévoué ayant contribué activement à la consolidation de la paix », selon les termes du décret présidentiel attribuant la médaille au défunt. Dans son oraison funèbre, le général de division Baba Soulé, chef d’état-major de l’armée de terre, parle d’un « soldat à l’engagement professionnel et républicain établi ».

Pour le compagnon d’arme du défunt, ce vaillant et loyal soldat avait des mérites et valeurs militaires toujours reconnus.

L’ultime hommage de l’armée au général Pierre Samobo a conduit le MINDEF devant Mme Samobo, attristée, les enfants et petits-enfants, pour leur présenter ses condoléances et encouragements. Pierre Samobo a été inhumé samedi dans son village natal à Tialong par Balatchi, dans les Bamboutos à l’Ouest du pays.

Partagez cet article :

0 0 0 0
Loading...

Autres articles que vous aimerez lire...

0 commentaire(s)

Laissez un commentaire

Vous devez être connecté pour commenter