Recouvrement des impôts: des pistes d’amélioration

Economie
Josy MAUGER | 20-02-2018 12:34

Une réforme du système fiscal international proposé par l’auteur de « Sauvons l’impôt pour préserver l’Etat », dont la dédicace de l’ouvrage a eu lieu mercredi à Yaoundé. 

Mettre en place une institution chargée de la coopération en matière de fiscalité, repréciser les critères d’allégeance des contribuables aux Etats. Réglementer l’imposition des acteurs de l’économie numérique, réguler les paradis fiscaux et les régimes fiscaux dommageables, harmoniser la définition de la fraude fiscale et instituer une fiscalité globale subsidiaire sont entre autres suggestions que propose Alain Symphorien Ndzana Biloa comme moyen de recouvrement des impôts par les Etats.

L’auteur de l’ouvrage « Sauvons l’impôt pour préserver l’Etat » l’a relevé mercredi dernier à Yaoundé, lors de la cérémonie de dédicace de cet essai publié le 12 janvier dernier à Paris aux éditions du Panthéon.

Au cours de cette cérémonie, il a de prime abord indiqué que cet ouvrage est le fruit de la réflexion que lui a inspiré l’actualité fiscale mondiale « riche et abondante », en présence du professeur Bruno Bekolo-Ebe, qui en a fait une note de lecture. Pour mieux expliquer les difficultés qu’éprouve l’Etat à mobiliser les ressources, l’auteur précise avoir divisé l’ouvrage en trois parties.

La première porte sur l’analyse des causes de l’érosion du pouvoir fiscal de l’Etat. Il s’agit notamment de l’insuffisance de déclaration, de l’optimisation fiscale abusive, la fraude fiscale et les paradis fiscaux. Le deuxième volet de l’ouvrage est consacré à la mobilisation des Etats pour la reconquête de leur pouvoir fiscal.

A ce titre, l’auteur évoque les différentes mesures prises par les pays pour renflouer leurs caisses. Sur le plan interne, il s’agit notamment de l’élargissement de l’assiette fiscale, la sécurisation des recettes et la lutte contre l’hémorragie fiscale.

Au niveau externe, la limite de ces mesures a contraint les Etats à s’engager dans un processus de coopération internationale en matière de fiscalité. Dans la dernière partie de l’ouvrage, l’auteur déroule les limites de cette coopération internationale, les entraves à la réforme du système fiscal international .

Partagez cet article :

0 0 0 0
Loading...

Autres articles que vous aimerez lire...

0 commentaire(s)

Laissez un commentaire

Vous devez être connecté pour commenter