Responsive image

Dépôt des dossiers de candidatures: dernier délai ce jour

Politique
Azize MBOHOU | 22-02-2018 12:19

Hier dans les états-majors des partis politiques, l’heure était aux dernières retouches et quelques arbitrages.

Pas de visite possible hier au siège du Comité central du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (RDPC). Les instructions reçues par les policiers en faction sont formelles. Peu après 10h, c’est Benoît Ndong Soumhet qui descend de son véhicule et regagne la salle de réunions.

Il y a rejoint, d’après un agent sur les lieux, le Pr. Paul Célestin Ndembiyembé et Jean Fabien Monkam Nintcheu, autres conseillers du secrétaire général. Toujours d’après notre source, ils sont quatre (dont le Pr. Dieudonné Oyono) qui épluchent les différents dossiers de candidatures du RDPC aux sénatoriales.

« Ces derniers jours ont été consacrés aux synthèses. Car, il y a des circonscriptions électorales comme le Littoral qui préoccupent. Lorsque vous avez deux membres du Bureau politique comme tête de liste (Thomas Tobbo Eyoum et Géneviève Tjoues, Ndlr), ce n’est pas évident. Dans le Nord- Ouest également, il fallait regarder de très près », commente notre source. Autre enjeu, tout faire pour ne plus essuyer les annulations des listes du RDPC comme ce fût le cas en 2013, dans deux régions notamment l’Ouest et l’Adamaoua.

Joint au téléphone par CT en fin de journée hier, le Pr. Paul Célestin Ndembiyembé a martelé : « Nous sommes obligés d’être prêts aujourd’hui. Il n’y a rien à faire ! » Comme le prescrit la circulaire du président national, Paul Biya, signé le 8 février dernier, le secrétariat général du Comité central est le deuxième niveau de la procédure d’investiture des candidats, après les régions.

A l’Union nationale pour la démocratie et le progrès (UNDP), c’est tard hier soir que l’étude des dossiers de candidatures des dix régions a été bouclée. C’était au cours d’une réunion du Bureau politique qui aura duré trois jours, sous la présidence effective de Bello Bouba Maïgari, président national de ce parti.

« L’option de l’investiture des candidats UNDP dans les dix régions reste toujours et plus que jamais de mise. Nous sommes un grand parti », tranche Maidadi Saidou, membre du Bureau politique de l’UNDP.

L’Union démocratique du Cameroun (UDC) du Dr Adamou Ndam Njoya est prête pour ce jour. D’après Adamou Youmo Koupit, membre du Bureau politique de ce parti, les investitures ont été bouclées. L’UDC va postuler dans deux régions à savoir, l’Ouest où le parti a 191 conseillers et le Littoral où il en compte deux.

Par contre, au sein du Social Democratic Front, jusqu’au moment où nous mettions sous presse, les investitures n’étaient pas encore bouclées. « Je ne peux pas vous donner d’informations car elles sont encore sous embargo », a indiqué Jean Tsomelou, Secrétaire général du parti, joint au téléphone.

Partagez cet article :

0 0 0 0
Loading...

Autres articles que vous aimerez lire...

0 commentaire(s)

Laissez un commentaire

Vous devez être connecté pour commenter