Responsive image

Congrès du SDF: sur fond de tractations

Politique
MESSI BALA | 23-02-2018 09:51

Près de 1 200 délégués sont réunis depuis hier à Bamenda dans le cadre d’une Convention qui doit déboucher sur la désignation du candidat du parti à la prochaine présidentielle.

Trois rideaux de sécurité sont déployés à l’entrée du Palais des Congrès de Bamenda où se tiennent depuis hier les travaux du 9e congrès du Social Democratic Front (SDF). D’abord les éléments du commandement central des groupements mobile d’intervention de la police sont positionnés en arme et munis de leurs gilets pareballes. Ensuite une barricade des vigiles du parti filtre et oriente les piétons et les véhicules.

Et pour terminer, chaque personne passe au détecteur de métaux avant d’accéder à l’enceinte . C’est conscient de la situation que vivent la ville et l’ensemble de la région que les participants ont de gaieté de coeur accepté de se conformer à ce dispositif.

Les seuls bruits entendus sont dus aux tractations et manoeuvres de coulisses pour l’accréditation des délégués au congrès. Sur plus de 2500 congressistes annoncés au départ, la commission d’accréditation n’en a validé que 1146.

Pour les besoins de la cause, les responsables administratifs de la région, au premier rang desquels le gouverneur Adolphe Lele Lafrique, ont accepté que les travaux puissent se poursuivre jusqu’à 22 h hier soir. La bataille est rude dans les délégations régionales parce que trois candidats se disputent les faveurs des électeurs-congressistes.

Ces derniers devront choisir aujourd’hui, vendredi 23 février 2018, entre trois députés Osih Joshua, Joseph Mbah Ndam ou Simon Forbi Nchinda celui qui représentera le parti à la prochaine présidentielle. Pour que le vote ait lieu aujourd’hui, il a fallu que le Chairman Ni John Fru Ndi fasse lire les rapports qui étaient initialement prévus pour être délivrés aujourd’hui.

Notamment celui sur la dernière convention (2011), le rapport des groupes de travail sur les propositions de modifications des statuts et le rapport de politique général. Ainsi cette journée est consacrée uniquement aux votes.

Le renouvellement du Comité exécutif national (86 postes à pourvoir) et la désignation du candidat du SDF à la présidentielle.

Pour sa part, le président du SDF, candidat à sa succession à la tête du parti, a confirmé ce qui était déjà plus ou moins connu : il ne briguera pas l’investiture de son parti à la prochaine élection présidentielle.

Partagez cet article :

0 0 0 0
Loading...

Autres articles que vous aimerez lire...

0 commentaire(s)

Laissez un commentaire

Vous devez être connecté pour commenter