Responsive image

Public-privé: la réflexion va se poursuivre

Economie
Alliance NYOBIA | 23-02-2018 10:31

La concertation Minepat-communauté des affaires devrait déboucher sur des recommandations sous peu.

«La réflexion va se poursuivre à Yaoundé, les recommandations n’ont pas été adoptées. » La phrase, lâchée mercredi 22 février, par un collaborateur du ministre de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du Territoire (Minepat), au sortir de la concertation entre Louis Paul Motaze et les représentants du secteur privé, laisse penser que la matière était trop dense pour être épuisée en deux jours.

Il s’agissait tout de même de cogiter sur un renforcement de la résilience de l’économie et une croissance inclusive et durable… De fait, des conclusions et une feuille de route commune étaient attendues à l’issue des échanges, mais il faudra encore patienter.

Cela dit, lors de la séance ouverte à la presse hier, ultime articulation des travaux, on a pu noter que les débats restaient francs, et que des problèmes réels continuaient d’être posés. En outre, arrêter des recommandations n’aurait pas forcément satisfait tous les acteurs.

« Le problème que nous avons avec les recommandations, c’est que souvent les vrais décideurs ne sont pas dans la salle. Nous avons des rapporteurs », dira le président de la Chambre de Commerce, Christophe Eken.

Daniel Claude Abate, président du mouvement patronal Mecam, soulèvera un problème certes différent, mais ayant toujours un lien avec le souci de compétitivité de l’économie camerounaise que secteur privé et secteur public ont en partage.

« L’environnement est beaucoup plus hostile pour celui qui veut transformer que pour celui qui veut acheter et revendre », dirat- il. Que dire alors des créances des Pme ?

Une partie de la dette intérieure à apurer au plus vite, selon les hommes d’affaires. Louis Paul Motaze a insisté sur le fait que l’Etat comptait aller plus loin : « Ce que nous avons commencé à faire, dans les difficultés, nous allons le poursuivre : vous apporter des appuis, essayer de vous donner des informations utiles, afin que nous puissions marcher main dans la main pour la croissance. »

Partagez cet article :

0 0 0 0
Loading...

Autres articles que vous aimerez lire...

0 commentaire(s)

Laissez un commentaire

Vous devez être connecté pour commenter