Responsive image

Décentralisation: Yoko New Look !

Politique
Alexandra TCHUILEU N. | 26-02-2018 12:21

Vendredi dernier, le Minatd, René Emmanuel Sadi, a inauguré l’hôtel de ville et le centre éco-touristique de cet arrondissement du Mbam et Kim dans le Centre.

Etendue sur une superficie de 15 000 km2, la localité de Yoko s’enrichit. Elle a connu sa célèbre prison principale. Désormais, elle aura un des rares hôtels de ville ayant du charme. C’est un édifice qui vient remplacer un premier bâtiment vieux de 63 ans.

Vendredi dernier, René Emmanuel Sadi, le ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation (Minatd), a luimême effectué le déplacement pour son inauguration. A cette occasion, le ministre et natif de cette contrée, a dit son intérêt à voir l’édifice conservé en l’état pour les générations à venir.

Par ailleurs, René Emmanuel Sadi a relevé que la construction de cet hôtel de ville procède de la volonté de doter les services communaux de cet arrondissement de locaux correspondant aux besoins de la commune. Le bâtiment constitué d’un rez-de-chaussée et d’un étage, accueille 18 bureaux, une médiathèque, une salle d’archives et une salle de délibérations.

Construit sur 1105 m2, l’hôtel de ville a coûté plus de 215 millions de F, à en croire Philippe Camille Akoa, directeur général du Fonds spécial d’équipement et d’intervention intercommunale (Feicom), bailleur de fonds. L’arrondissement de Yoko dispose également d’un autre édifice, le centre éco-touristique.

Financé à hauteur de 150 millions de F, il va permettre d’accueillir les touristes dans la ville. Doté de 25 chambres, d’un restaurant et d’une buanderie, le centre éco-touristique situé à environ un kilomètre du nouvel hôtel de ville a commencé à engranger des bénéfices pour la mairie. Dieudonné Annir Tina, le maire, a indiqué qu’il avait déjà produit plus de 900 millions de F de loyers depuis sa mise en exploitation, en attendant cette inauguration .

Partagez cet article :

0 0 0 0
Loading...

Autres articles que vous aimerez lire...

0 commentaire(s)

Laissez un commentaire

Vous devez être connecté pour commenter