Responsive image

Yaoundé – Luanda: on parle sécurité sous régionale

Presidential
Jean Francis BELIBI | 26-02-2018 16:25

Le sujet était au centre de l’audience accordée vendredi dernier par le chef de l’Etat au ministre angolais des Relations extérieures, Manuel Domingos Augusto, envoyé spécial du président Joao Lourenço.

Porteur d’un message du président Joao Manuel Gonçalves Lourenço à son homologue camerounais Paul Biya, le ministre des Relations extérieures angolais, Manuel Domingos Augusto, qui a été reçu vendredi après-midi au Palais de l’Unité par le chef de l’Etat n’a pas fait mystère du contenu de celui-ci :

« Nos deux pays sont membres de la CEEAC, (Communauté économique des Etats de l’Afrique Centrale, Ndlr). L’Afrique centrale est une région qui connaît malheureusement des situations qui ne sont pas bonnes, notamment des conflits comme c’est le cas en RDC et en RCA ».

Face à cette situation regrettable, il est donc normal que les leaders des principaux pays de la sous-région se concertent régulièrement en vue de trouver des solutions à ces différentes crises qui tendent à freiner le développement des pays et qui ont un impact négatif sur la sécurité des autres Etats, selon lui.

C’est d’ailleurs la raison pour laquelle, l’émissaire angolais a rappelé à la presse qu’il « y aura un sommet du COPAX (Conseil de paix et de sécurité de l'Afrique Centrale, Ndlr) qui va se tenir dans les prochains jours à Libreville, la capitale gabonaise.

Il est donc normal qu’il y ait cette concertation avant le sommet », a indiqué le ministre angolais des Relations extérieures. Manuel Domingos Augusto, s’est dit satisfait d’avoir « eu le privilège d’entendre le point de vue du président Paul Biya sur la situation sécuritaire de la sous-région ».

Une position qui, a-t-il indiqué, va être portée à l’attention du président Joao Lourenço. Sur le plan des échanges bilatéraux, l’hôte du chef de l’Etat a indiqué que le président angolais, élu à la tête de son pays en août 2017, et qui a officiellement pris les commandes de l’Angola un mois plus tard, souhaite une intensification des échanges entre les deux pays

« Nous espérons que nos relations bilatérales vont se renforcer dans un délai très court » at- il notamment souligné.

Partagez cet article :

0 0 0 0
Loading...

Autres articles que vous aimerez lire...

0 commentaire(s)

Laissez un commentaire

Vous devez être connecté pour commenter