Responsive image

Deux incendies dans la ville

Regions
Mireille ONANA MEBENGA | 27-02-2018 08:55

Des installations d’Eneo à Ndokoti et une concession à Bonapriso ravagées par les flammes hier.

«Nous avons enregistré ce matin un incendie dans notre atelier de maintenance des transformateurs de puissance dans notre base opérationnelle de Bassa-Douala. Les sapeurs-pompiers ont pu circonscrire et maîtriser rapidement le feu.

Nous les remercions pour leur prompte réaction ». Propos tenus hier, 26 février, par Bassoro Hayatou, directeur régional de Douala d’Eneo. Un feu s’est en effet déclaré dans les installations de l’entreprise et pour des raisons de sécurité, le poste de transformation de Bassa, contigu à l’atelier, a été mis hors service. Une partie des abonnés de Douala ont donc subi des coupures. Au moment où nous allions sous presse, des équipes étaient à l’oeuvre pour réalimenter les quartiers affectés.

Hier toujours, c’est une concession familiale qui est partie en fumée du côté de Bonapriso. Eyong P., rencontré sur les lieux hier, était en larmes, lui qui a presque tout perdu dans le sinistre ayant touché la concession familiale du sieur Ndoumbe Eyala peu avant 10h du matin.

D’après le jeune homme, il était couché lorsqu’il a entendu un bruit assourdissant, comme une explosion d’origine électrique. Lorsque Eyong P. sort de sa chambre, il voit une boule de feu s’échapper d’une des pièces de la maison. Et le feu est d’une telle ampleur qu’il n’est pas possible de faire quoi que ce soit : les occupants présents ont eu juste le temps de sortir avant l’embrasement total.

Lorsque les pompiers arrivent sur les lieux quelques minutes plus tard, ils essayent tant bien que mal de circonscrire les flammes, afin de sauver les autres habitations qui auraient pu subir le même sort que la concession de M. Ndoumbè Eyala, désormais à la rue avec sa famille.

Construite en matériaux provisoires, la concession était composée de cinq studios, d’un secrétariat bureautique et d’une vente à emporter. Seules ces deux dernières structures ont pu sauver leurs équipements.

Partagez cet article :

0 0 0 0
Loading...

Autres articles que vous aimerez lire...

0 commentaire(s)

Laissez un commentaire

Vous devez être connecté pour commenter