Est: parc national de Lobeke, un patrimoine mondial à protéger

Regions
Louise KOUNOU (CAMNEWS) | 27-02-2018 09:20

Au terme d’une réunion tenue le 21 février dernier à Bertoua, des résolutions pour une gestion efficace de ce domaine d’importance ont été adoptées.

Une réunion de concertation entre le ministère des Forêts et de la Faune (MINFOF), la Fondation pour le tri-national de la Sangha (FTNS) et les sectoriels régionaux autour du gouverneur de la région de l’Est a été organisée le 21 février dernier à Bertoua.

La problématique de cette séance de travail portait sur la gestion du parc national de Lobéké comme site du Tri-national de la Sangha (TNS) et patrimoine mondial. C’est ainsi que les participants ont eu droit à deux exposés. Le premier présentait le TNS et les résolutions de la troisième session du comité trinational de supervision et d’arbitrage.

Le second était relatif au contexte actuel de gestion du Parc national de Lobeke comme site du patrimoine mondial. Ces deux exposés ont été suivis d’échanges entre les participants. Ce qui amena ensuite aux résolutions pour une meilleure gestion du Parc national de Lobeke.

Il devra être mis sur pied un cadre de concertation entre les forces de défense, de sécurité et des services de conservation pour la lutte contre les activités de braconnage et la circulation des armes de tout calibre.

Il sera également question de diligenter en urgence le processus de réalisation de l’étude d’impact environnemental et social des trois permis d’exploitation minière concédés à Mongokélé mining company à la lisière du parc national de Lobeke.

Le ministère des Mines, de l’Industrie et du Développement technologique de l’Est va interdire la délivrance des permis artisanaux d’exploration et d’exploitation minière dans ce parc national et sa zone tampon.

Il a aussi décidé de stopper l’exploitation illégale du bois dans la zone tampon du Parc national de la Lobéké et l’exportation du bois par flottaison sur les plans d’eau des rivières Ngoko et Sangha.

Pour le délégué régional de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du territoire de l’Est, il est important de veiller à ce que le plan d’affectation des terres du TNS adopté en 2010 soit intégré dans le schéma régional d’aménagement et du développement durable du territoire de la région de l’Est.

Partagez cet article :

0 0 0 0
Loading...

Autres articles que vous aimerez lire...

0 commentaire(s)

Laissez un commentaire

Vous devez être connecté pour commenter