Responsive image

Industrialisation: la boussole nationale présentée

Economie
Alliance NYOBIA | 27-02-2018 09:21

Les hommes d’affaires invités vendredi dernier à s’approprier le Plan directeur d’Industrialisation.

Le Cameroun peut et doit atteindre le statut de Nouveau pays industrialisé (Npi). Conviction partagée ce vendredi 23 février à Douala par le ministre des Mines, de l’Industrie et du Développement technologique, devant un parterre d’hommes d’affaires et d’industriels.

Ernest Gwaboubou s’exprimait ainsi à l’ouverture d’un atelier d’appropriation par le secteur privé du Plan directeur d’industrialisation (Pdi). Pour que le Cameroun devienne un Npi, des préalables sont requis.

Déjà, secteur public et secteur privé doivent oeuvrer de concert pour dérouler l’agenda de notre industrialisation. Plus précisément, et c’était là l’objectif global de l’atelier, il faut mettre les forces vives de la Nation en ordre de bataille pour lancer la nouvelle politique industrielle.

Laquelle devra accompagner la vision d’émergence projetée à l’horizon 2035, par la recherche des partenariats techniques et financiers afin de réaliser les projets structurants des plans stratégiques de référence du Pdi. Les acteurs du secteur privé ont appris que cinq plans stratégiques de référence ont été identifiés.

D’abord le plan Forêt- Agro-industrie-Biomasse- Energie-Rail – dit Plan Faber. Ensuite, les plans Infrastructures et Economie numérique ; Gaz naturel pour véhicules ; Intégration industrielle, urbanisation- habitat-Btp ; et enfin Textile-coton-cuir et confection. En fonction des filières, il était aussi question de collecter des données sur les acteurs privés pour leur implication dans l’opérationnalisation du Pdi.

Mais également d’explorer des perspectives d’investissements, de financements et de liens technologiques pour le développement des piliers industriels structurants et les sanctuaires industriels nationaux. Et enfin, d’entamer des discussions en vue de la mission de prospection et de collecte des projets auprès de potentiels champions nationaux.

Le ministre Gwaboubou le rappellera, le Pdi se veut « une démarche concrète entre l’Etat, le privé et la société civile », et aussi un outil censé susciter chez les opérateurs économiques « les réflexes et synergies nécessaires pour s’adapter aux exigences de l’heure ».

Partagez cet article :

0 0 0 0
Loading...

Autres articles que vous aimerez lire...

0 commentaire(s)

Laissez un commentaire

Vous devez être connecté pour commenter