Responsive image

« Nous allons multiplier les descentes sur le terrain »

Economie
Honoré FEUKOUO | 27-02-2018 09:36

Nicolas Baba, délégué régional Habitat et Développement urbain Ouest.

Quelle est votre appréciation de l’avancement des chantiers du Minhdu pour la CAN ?

Je dois dire qu’en ce moment dans la ville de Bafoussam, il y a trois tronçons qui sont concernés par la première partie des travaux de la CAN. Ce sont des travaux qui sont déjà en train d’être exécutés, et je crois que nul n’est point besoin de douter de ce qu’on voit déjà le mouvement des engins dans la ville de Bafoussam. Dans cette première partie, nous avons le tronçon carrefour Wankocarrefour SGC/SCB/Crédit lyonnais ; l’accès à l’hôpital régional et enfin l’accès à la nouvelle cathédrale de Bafoussam. Ce tronçon est financé par le programme spécial CAN 2019 du Minhdu à hauteur de 5 milliards de F. Nous sommes satisfaits de l’évolution des travaux. Nous encourageons cette entreprise citoyenne qu’est Routd’Af, à continuer dans cette lancée, puisqu’ils avancent plus que normalement dans l’exécution des travaux. Il y a quelques jours, on semblait inquiet par rapport au retard constaté pour le démarrage des travaux. Mais là, on a l’impression que ces entreprises travaillent de jour comme de nuit pour avancer rapidement et rattraper les délais. Tel que l’entreprise nous l’a promis, dès la semaine prochaine ils vont renforcer les engins et le personnel pour augmenter la vitesse de travail.

Où en est-on avec les autres chantiers du Minhdu ?

La deuxième partie de ces chantiers spécial CAN que supervise le Minhdu à l’Ouest va s’enchaîner dans les tout prochains jours. Pour l’instant, on est à la finalisation des contrats des travaux de cette deuxième partie. C’est un ensemble de chantiers plus importants. Dans cette deuxième partie qui tourne autour de 50 milliards de F en termes financiers, il s’agira des chantiers d’ouverture de certains accès. Il s’agit de la voie de contournement qui part du carrefour « Tobeu » après l’entrée de la ville de Bafoussam jusqu’au stade omnisports de Bafoussam. En plus de cette voie de contournement pour accéder au stade, Il y a aussi les parkings autour du stade omnisports et les voies d’accès aux stades d’entraînements à Bafoussam, Bandjoun et Mbouda, ainsi que l’accès à l’hôtel de Bangou et aux autres principaux hôtels retenus dans le cadre de la CAN. Voilà en gros ce qui va constituer la deuxième partie des travaux qui démarrent dans les tous prochains jours.

Pensez-vous que les délais seront respectés ?

Concernant les chantiers de la première partie, tel que c’est parti, les délais de six mois seront respectés. Pour ce genre de travaux, lorsqu’une entreprise engage un projet important, en observant sa manière d’entamer et de travailler dès le départ, vous pouvez faire une évaluation imagée entre les engagements qu’elle annonce et ce qui est effectivement réel et réalisé sur le terrain pour savoir s’il y aura cohérence. Pour le cas d’espèces, on a la nette impression que Routd’Af va nous enlever l’épine dans la plante des pieds. La suite à n’en point douter sera pareille. Nous multiplierons les descentes sur le terrain, les pressions que nous menons derrière les entreprises engagées pour que ces chantiers soient réalisés normalement et dans les délais. Je crois qu’à n’en point douter, d’ici les tous prochains mois, le visage de la ville de Bafoussam sur le plan de sa voirie urbaine sera tout autre. Il va changer positivement. Propos recueillis

Partagez cet article :

0 0 0 0
Loading...

Autres articles que vous aimerez lire...

0 commentaire(s)

Laissez un commentaire

Vous devez être connecté pour commenter