Réhabilitation du Lac Tchad: Philemon Yang à Abuja

Politique
Jean Francis BELIBI | 28-02-2018 10:17

Le Premier ministre, chef du gouvernement représente le chef de l’Etat à la rencontre de la capitale nigériane qui veut redonner vie à cette étendue d’eau.

Abuja, la capitale de la République fédérale du Nigeria abrite depuis hier mardi 27 février 2018, une conférence internationale visant à trouver les voies de la réhabilitation du Lac Tchad qui est plus que jamais menacé par les changements climatiques. L’on estime en effet qu’en 55 ans, le Lac Tchad a perdu 90% de sa surface.

Sa disparition complète pourrait priver des millions de personnes de l’eau nécessaire à leur survie en raison des différentes activités qui y sont exercées par les populations des pays riverains : Tchad, Cameroun, Niger et Nigeria. Le chef de l’Etat est représenté aux assises de la capitale nigériane par le Premier ministre, chef du gouvernement, Philemon Yang.

Sur cette question cruciale qui préoccupe une fois encore les pays riverains, on se rappelle du discours du président de la République lors du sommet sur le climat à Paris le 30 novembre 2015. Paul Biya avait alors relevé que : « la désertification qui affecte les pays voisins du Lac Tchad nous préoccupe également. Cet immense plan d’eau, absolument indispensable à la vie des populations et à la biodiversité, est en voie d’assèchement progressif.

Il a déjà perdu 90% de sa surface initiale ». Avant de lancer à l’endroit des participants à la rencontre de la capitale française : « Sauvons le Lac Tchad ! » Il faut relever qu’au rang des activités qui sont pratiquées autour de cette étendue d’eau, il y a l’agriculture, l’élevage, la pêche et le commerce.

Des activités fortement menacées aujourd’hui par la situation de plus en plus préoccupante du Lac Tchad. Les travaux d’Abuja visent, pour les pays riverains à examiner la matérialisation du projet de transfert des eaux du fleuve Oubangui vers le Lac Tchad à travers un canal qui serait créé pour la circonstance.

Il convient également de relever que la zone du Lac Tchad est devenue le lieu des attaques de la secte terroriste Boko Haram à laquelle font face les pays riverains. La conférence internationale d’Abuja s’achève ce jour.

Partagez cet article :

0 0 0 0
Loading...

Autres articles que vous aimerez lire...

0 commentaire(s)

Laissez un commentaire

Vous devez être connecté pour commenter