Responsive image

SDF: le nouveau visage du NEC

Politique
MESSI BALA | 01-03-2018 04:56

 Le dernier congrès ordinaire du parti, organisé à Bamenda, a vu le Chairman Ni John Fru Ndi reconduit, mais certains postes ont été renouvelés.

C’est en deux temps que le renouvellement du Comité national exécutif (NEC) du Social Democratic Front (SDF) s’est déroulé vendredi 23 février 2018 au Palais des Congrès de Bamenda.

D’abord une résolution adoptée pour élire par acclamation tous les candidats sans concurrents sur les postes auxquels ils avaient été retenus par la commission d’investiture. Puis, le vote des congressistes pour départager les personnalités qui se disputaient à deux et parfois à trois un poste de responsabilité.

C’est ainsi que Ni John Fru Ndi est reconduit comme National Chairman (président national) ainsi que trois autres vice-présidents : Paul Tchatchouang, Scholastique Ngo Mahop et Mme Haoua  Bouba. A la première vice-présidence, l’honorable Joshua Osih conserve le strapontin en obtenant 1066 voix contre 173 pour son concurrent, le Pr Ndiva Kale Kofele.

Au secrétariat général, Ni John Fru Ndi a reconduit l’équipe qu’il avait nommée en janvier 2017. Le sénateur Jean Tsomelou reste Sg et il garde ses quatre adjoints dont Donatus Njong, maire de Kumbo depuis 1996, l’enseignante, Efeti Tachi Hannah, l’ancien maire de la commune de Santa, Wanki Clement Atanga et l’avocate, Adeline Njongang.

Au rang de ceux qui ont perdu leurs fonctions, Mme Anembong Monju, jusque-là secrétaire nationale à la communication. Elle a perdu le vote contre son ex-assistant, Nkemlemo Denis Nchafac. Paul Igor Tchebonsou, l’ex-secrétaire à l’éducation politique et à la formation était non-partant puisque vaincu dès les primaires régionales du Littoral.

C’est Yvonne Muma Bih qui le remplace. Tandis que John Ndangle Kumaze, ancien maire de Douala IV (Bonabéri) signe son retour au sein du NEC, en qualité de secrétaire national à l’organisation. Et Benjamin Achu Fru, fils cadet du Chairman, fait son entrée au sein du NEC en qualité de coordonnateur national des jeunes du SDF.

Partagez cet article :

0 0 0 0
Loading...

Autres articles que vous aimerez lire...

« La loi était devenue obsolète »

Economie
Josy MAUGER | 16-07-2018 10:22 | 0 0

   Sophie Mbenoun, directeur de la formation et de l’orientation professionnelle au Minefop.

Le chef de l'Etat vient de promulguer la loi régissant la formation professionnelle au Cameroun. Qu'est-ce qui justifie ce nouveau dispositif ?
Lire la suite

0 commentaire(s)

Laissez un commentaire

Vous devez être connecté pour commenter