Responsive image

Communauté Malimba: retrouvailles en toute fraternité

Culture
Vicky TETGA (stagiaire) | 17-10-2016 07:05

Les membres se sont réunis au cours d’une 4e concertation sur la relance des activités d’Ilimbe-Ilimbe samedi dernier à Yaoundé.

La communauté d’Ilimbe–Ilimbe s’est retrouvée sur les hauteurs du Mont-Febe à Yaoundé samedi dernier. Réunis autour d’une table, les autorités traditionnelles et ressortissants du canton Malimba ont chanté en chœur  « Ilimbe-Ilimbe Be Nde Moto Mo » comme pour célébrer leur union. Une musique qui dénote du besoin pour ces ressortissants de réaffirmer leur existence en tant que communauté du peuple camerounais, ceci après un long silence. A cette occasion, l’assemblée traditionnelle pour le développement du peuple Malimba a fait état de son ambition de développer et promouvoir sa culture. « À travers ces concertations, nous voulons également travailler à l’élargissement, l’émancipation et à la pérennité de nos traditions », explique Louis Deschamps Lothin Elessa, le promoteur de cette initiative.
Il faut rappeler que cette initiative a été remise au goût du jour  en avril 2016. Et jusqu’ici, trois concertations ont déjà eu lieu à Douala,  Edéa  et dans le canton Malimba Océan. Depuis cinq mois, ce sont 57 membres qui ont été rassemblés et  ont offert des dons dans leurs localités respectives. Pour cette autre rencontre, la diversité culturelle était au rendez-vous avec la présence de l’honorable Yves Martin Ahanda Assiga comme invité spécial à cette assemblée. « Ce qui fait la richesse du Cameroun c’est sa diversité. Il faut que chaque compatriote la cultive à travers ses traditions », a conclu Louis Deschamps Lothin Elessa.
Il est important de savoir que les Malimba sont une communauté de la famille Sawa et descendants de leurs ancêtres communs Ilimbè, lui-même fils de Mbedi, le père de tous les Sawa. Ils sont situés dans le Littoral notamment dans le département de la Sanaga-Maritime et le Wouri.
 

Partagez cet article :

0 0 0 0
Loading...

Autres articles que vous aimerez lire...

0 commentaire(s)

Laissez un commentaire

Vous devez être connecté pour commenter