Extrême-Nord: le responsable régional du BUNEC en poste

Regions
Patrice MBOSSA | 02-03-2018 09:16

Maroua (Diamaré) - Dans la région de l’Extrême-Nord, le manque d’actes de naissance est l’une des causes majeures de la déperdition scolaire. Les statistiques révèlent que si au niveau national le taux d’enregistrement des enfants de moins de 5 ans est de 66,1%, il est de 42% dans la région de l’Extrême-Nord.

En installant tout récemment Toumbalbaï Japonais Fils  au poste de chef d'agence régionale du Bureau national d'état civil (BUNEC) de l'Extrême-Nord, Alexandre Marie Yomo, le directeur général du bureau national de l’état-civil (BUNEC) lui a prescrit de se mettre à l'ouvrage sans attendre, question d'améliorer de manière significative, le taux d'établissement d'actes d'état civil.

C’était en présence du gouverneur Midjiyawa Bakari. Dans cette partie du triangle national où les populations n’appréhendent pas encore le bien-fondé des actes d’état civil, que ce soit les actes de naissance, que ce soit les actes de mariage ou les actes de décès, le Dg du BUNEC a proposé au chef d’agence de l’Extrême-Nord d’inscrire dans ses priorités la sensibilisation des populations sur les activités de la structure dont il a la charge ; question de susciter l’adhésion de tous.

 

Partagez cet article :

0 0 0 0
Loading...

Autres articles que vous aimerez lire...

0 commentaire(s)

Laissez un commentaire

Vous devez être connecté pour commenter