Est: des sourds-muets aux petits soins

Regions
Louise KOUNOU (CAMNEWS) | 02-03-2018 09:21

Bertoua (Lom et Djerem)-L’école Saint Jean Baptiste des sourds-muets et des enfants à besoins spéciaux de Bertoua a vu le jour en 2004. C’est une œuvre missionnaire soutenue par le diocèse Tarnow de Pologne. Située au quartier Nkolbikon, elle  a récemment subi des modifications en termes de nom, d’infrastructures et d’objectifs.

Avec 142 élèves et 22 enseignants spécialisés, ce nouveau bâtiment compte quatre dortoirs et sept salles de classe. La cérémonie d’inauguration, le 13 février dernier, était présidée par le gouverneur de l’Est, Grégoire Mvongo.

En présence du consul honoraire de Pologne au Cameroun, d’un évêque venu de Pologne, Mgr Andrzej Jez, l’archevêque métropolitain de Bertoua, Mgr Joseph Atanga, les parents et anciens élèves de l’école Saint Jean Baptiste des sourds muets et des enfants à besoins spéciaux.

La cérémonie d’inauguration a  débuté par une messe d’action de grâces animée par la chorale des enseignants de cette école d’un autre genre. Elle a été ponctuée de discours, de sketchs, de prestations scéniques effectuées par les élèves de l’école guidés par leurs enseignants.

L’on a aussi apprécié, à cette occasion, des danses traditionnelles polonaises et camerounaises.

La directrice adjointe de l’école, Nathalie Messouague a  rappelé l’importance de cette école pour les parents ayant des enfants à besoins spéciaux.  L’évêque venu de Pologne a remis des prix d’encouragements aux élèves méritants de l’école.

Il a ensuite procédé, avec Mgr Joseph Atanga, à la bénédiction de l’école. La cérémonie d’inauguration de ce nouveau bijou a pris fin par la visite guidée des locaux par la directrice de l’école particulière, Ewa Gawin.

Partagez cet article :

0 0 0 0
Loading...

Autres articles que vous aimerez lire...

« La loi était devenue obsolète »

Economie
Josy MAUGER | 16-07-2018 10:22 | 0 0

   Sophie Mbenoun, directeur de la formation et de l’orientation professionnelle au Minefop.

Le chef de l'Etat vient de promulguer la loi régissant la formation professionnelle au Cameroun. Qu'est-ce qui justifie ce nouveau dispositif ?
Lire la suite

0 commentaire(s)

Laissez un commentaire

Vous devez être connecté pour commenter