Responsive image

Fer à béton : la qualité camerounaise rassure

Economie
Josy MAUGER | 02-03-2018 10:49

C’est ce qui ressort d’une concertation lundi entre le ministre du Commerce et les acteurs de cette filière.

Le fer à béton produit au Cameroun est de bonne qualité. D’ailleurs les produits ferreux fabriqués localement sont utilisés dans tous les grands travaux effectués dans le pays. En plus, ce fer est apprécié par les pays de la sous-région où il est exporté en grande quantité.

Ces propos viennent d’un responsable du ministère du Commerce (Mincommerce). Il affirme que les produits fabriqués au pays sont bons, contrairement à ce que pensent les importateurs et certains  quincaillers.

Ces derniers l’ont fait savoir au Mincommerce lors de la rencontre qui a  réuni les acteurs de la filière fer lundi dernier à Yaoundé. Les importateurs de produits ferreux se disent lésés par le gouvernement et ont exprimé leur mécontentement face aux problèmes qui minent le secteur, comme le révèle Gaston Nemadeu, président du syndicat national des importateurs de fer à béton et secrétaire exécutif du syndicat des distributeurs des matériaux de construction.

Les importateurs se plaignent de payer beaucoup plus d’impôts dans l’exercice de leurs activités. En deuxième lieu, ils taxent les produits ferreux faits localement ne pas être de bonne très qualité.

Ils se sont aussi plaints du fait que les industriels locaux bénéficient des avantages fiscaux découlant du cahier de charge signé avec le gouvernement. Tout ceci, d’après lui, ne leur permet pas d’être compétitifs sur le marché.

Pour ce qui est de la qualité des produits ferreux fabriqués localement, la source du Mincommerce explique que lors de ladite réunion, les importateurs n’ont pas pu concrètement prouver que le fer produit localement n’était pas de bonne qualité.

Il ajoute par ailleurs que  depuis que le gouvernement a suspendu les importations de fer à béton il y a deux ans, (afin de protéger l’industrie locale), cette mesure n’a pas plu aux importateurs qui veulent toujours faire venir des produits ferreux de l’étranger, dont la qualité n’est pourtant pas garantie.

« Et c’est cela la véritable pomme de discorde », explique-t-il. L’on note que la production locale couvre l’ensemble du marché avec des produits ayant reçu le certificat ISO.

Un responsable d’une industrie locale qui a requis l’anonymat abonde dans le même sens. D’après lui, les industries camerounaises sont aujourd’hui en surcapacité et font du fer de qualité. « D’ailleurs, nous n’avons jamais reçu de plainte de la part des clients comme l’affirment les importateurs », explique-t-il.

Partagez cet article :

0 0 0 0
Loading...

Autres articles que vous aimerez lire...

0 commentaire(s)

Laissez un commentaire

Vous devez être connecté pour commenter