Les chefs des unités nouvellement créées prennent fonction

Politique
Grégoire DJARMAILA | 05-03-2018 13:38

Les commandants de base 401, du 41e régiment du Génie militaire et du 40e groupement des sapeurs-pompiers ont été installés.

Dans la foulée de la cérémonie d’installation du commandant de la quatrième région de gendarmerie de l’Extrême-Nord, les tout premiers commandants de la base aérienne 401 de Maroua, du 41e régiment du génie militaire et du 40egroupement des sapeurs-pompiers ont pris leurs fonctions.

Le rituel de prise de commandement a été présidé par le commandant de la quatrième région militaire interarmées, le général de brigade Djonkep Frédéric.

Le commandant de la base aérienne 401,  le colonel Ndongo Assandje Philibert est diplômé de l’Ecole de l’Air Salon-deProvence en France, promotion 1988. Avant sa nomination, il était chef des opérations et formation à la FMM.

Le Mindef lui a prescrit de mettre en œuvre les conditions essentielles pour la montée en puissance de cette nouvelle unité. Il l’a surtout mis en garde contre toute tentative visant à transformer la base aérienne en une compagnie concurrente à la Camairco.

« Vous ne venez pas ouvrir une compagnie de transport bis transportant des marchandises, des passagers n’ayant aucun lien avec l’armée par des accommodements non connus de la hiérarchie » a averti Joseph Beti Assomo.

Toutefois,  précise-t-il, « des faveurs à titre  exceptionnel peuvent être accordées à des particuliers mais avec autorisation et habilitation  du niveau central ».

Le commandant du 41e régiment du génie militaire le lieutenant-colonel Banlock Fidel Roger est un produit de l’Ecole militaire de Saint-Cyr en France. Il a conduit les travaux de nombreuses infrastructures réalisées à travers le pays par le génie militaire.

Joseph Beti Assomo lui a prescrit le meilleur soutien possible de l’action des forces en opération et « d’accroitre les opérations de vos personnels dans le domaine des engins explosifs improvisés ».

Il l’a averti contre toute utilisation à des fins personnelles des engins du génie qui dit-il « travaillent selon un programme  arrêté par l’armée. « Tout service éventuel  à un particulier dans le cadre social doit être évalué et soumis à l’appréciation au niveau central».

Quant au chef de bataillon Djaoyang Djorwe Patrick, commandant le  40e  groupement des sapeurs-pompiers, il est issu de l’école nationale des officiers d’active du Sénégal. A sa nomination, il assurait les fonctions de directeur par intérim au centre d’instruction des sapeurs-pompiers.

Le Mindef lui a demandé de tout mettre en œuvre pour assurer l’administration et le déploiement des unités d’incendies nouvellement créées dans la région de l’Extrême-Nord.

Partagez cet article :

0 0 0 0
Loading...

Autres articles que vous aimerez lire...

« La loi était devenue obsolète »

Economie
Josy MAUGER | 16-07-2018 10:22 | 0 0

   Sophie Mbenoun, directeur de la formation et de l’orientation professionnelle au Minefop.

Le chef de l'Etat vient de promulguer la loi régissant la formation professionnelle au Cameroun. Qu'est-ce qui justifie ce nouveau dispositif ?
Lire la suite

0 commentaire(s)

Laissez un commentaire

Vous devez être connecté pour commenter