Responsive image

Boucle du Dja: les projets au scanner

Economie
Sainclair MEZING | 06-03-2018 06:13

Deux sessions du Comité d’orientation et de supervision du Programme d’aménagement et de développement intégré de cette zone se sont tenues la semaine dernière.

Le Programme d’aménagement et de développement intégré de la boucle minière du Dja et de la zone frontalière adjacente (PADI-Dja) a tenu, le 1er mars dernier, les 5e et 6e sessions de son Comité d’orientation et de supervision (COS), organe supérieur de gouvernance dudit programme.

Placés sous la présidence de Louis-Paul Motazé, alors ministre de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du territoire et président du COS, les travaux ont porté sur le bilan des activités de l’exercice 2017 et l’examen du budget de l’exercice 2018.

En termes de réalisations au cours de l’année 2017, le PADI-Dja s’est employé à la finalisation des études des différents projets relevant de son domaine de compétence.

Il s’agit entre autres des études techniques portant sur la construction de routes à bitumer sur un linéaire de 1 177 km; l’entretien du réseau routier existant aux produits stabilisants et des études en vue de l’élaboration d’un plan de mobilisation en vue de la diversification des modes de transport.

L’action du PADI-Dja et de la zone frontalière adjacente au cours des douze derniers mois a également porté sur des études techniques de déploiement des infrastructures de télécommunications et la construction de quatre micro-centrales hydro-électriques.

La mise en place d’un système d’information géographique sur toute la zone afin de cartographier les différentes activités que mène le PADI-Dja dans le but de relier ce système d’information au réseau géodésique implanté au ministère des Domaines, du Cadastre et des Affaires foncières.

Une mission qui s’est malheureusement heurtée à certaines pesanteurs liées aux procédures de passation de marché. «Ça nous retarde énormément parce que lorsqu’il faut attendre 7 à 8 mois pour passer un marché en procédure d’urgence, nous n’atteindrons pas les objectifs dans les délais impartis», souligne Blondeau Talatala, coordonnateur du PADI-Dja. La question budgétaire a quant à elle été reportée afin d’examiner en profondeur certains points.
 

Partagez cet article :

0 0 0 0
Loading...

Autres articles que vous aimerez lire...

0 commentaire(s)

Laissez un commentaire

Vous devez être connecté pour commenter