Responsive image

Services financiers mobiles : les procédures seront harmonisées

Economie
Aïcha NSANGOU | 08-03-2018 05:36

 Il est question pour le gouvernement de définir un modèle de régulation dans l’écosystème du transfert électronique.

Que gagne le Cameroun en s’arrimant à l’interopérabilité des services financiers? Enormément, répondent les experts présents à l’atelier d’échanges sur l’interopérabilité des services financiers mobiles qui s’est tenu hier au ministère des Postes et Télécommunications (Minpostel) à Yaoundé.

Par ce canal, apprend-on, il est question de favoriser le développement de l’économie numérique et l’inclusion financière. Concrètement, il s’agit de mettre en place un modèle de régulation dans la chaîne du transfert électronique et de l’interopérabilité entre les différents acteurs.

«L’interopérabilité donne l’opportunité de faire des paiements et de recevoir de l’argent de partout, de toutes les banques, de tous les pays. Il y aura désormais intégration entre tous les systèmes de paiements électronique non bancaires interconnectés avec le système bancaire commercial», précise d’entrée de jeu Mfuh W. Kendji, conseiller technique au Minpostel.

Et ce n’est pas fini. Ce système va également réduire les vols, étant donné que l’argent ne circulera plus à flot dans le système. Sans parler du blanchissement. C’est donc tous ces problèmes que va résoudre l’interopérabilité des services financiers. Mais nous n’en sommes pas encore là.

L’on est encore à la phase des discussions. Question de donner une architecture au projet. C’est ce à quoi se sont attelés hier les responsables de l’entreprise Interswitch chargée de mettre en place cette technologie, mais aussi, ceux du groupement interbancaire monétique de l’Afrique centrale (Gimac).

« Cet atelier rentre dans le cadre de la mise en œuvre de l’axe 3 de notre stratégie de développement de l’économie numérique qui consiste à opérer la transformation de l’économie numérique de l’administration et des entreprises. Donc à travers l’intrusion financière, le partenariat noué entre Campost et Interswitch va permettre de développer un switch national qui est une plateforme qui booste les paiements électroniques », a précisé Minette Libom Li Likeng, Minpostel.

Tout le monde est donc concerné. A long terme, il est question de faire du téléphone mobile, un porte-monnaie électronique qui va permettre, peu importe où on se trouve dans le monde, d’accéder à divers services en toute sécurité.

Partagez cet article :

0 0 0 0
Loading...

Autres articles que vous aimerez lire...

« La loi était devenue obsolète »

Economie
Josy MAUGER | 16-07-2018 10:22 | 0 0

   Sophie Mbenoun, directeur de la formation et de l’orientation professionnelle au Minefop.

Le chef de l'Etat vient de promulguer la loi régissant la formation professionnelle au Cameroun. Qu'est-ce qui justifie ce nouveau dispositif ?
Lire la suite

5 commentaire(s)

    1 a écrit le 2018/07/18 02:08:51 :
    vega
    1 a écrit le 2018/07/18 02:08:51 :
    vega
    1 a écrit le 2018/07/18 02:08:51 :
    vega
    1 a écrit le 2018/07/18 02:08:51 :
    vega
    1 a écrit le 2018/07/18 02:08:51 :
    vega

Laissez un commentaire

Vous devez être connecté pour commenter