Responsive image

Développement local: un plan directeur pour le Littoral

Regions
Mireille ONANA MEBENGA | 09-03-2018 07:13

 De nombreux acteurs viennent de plancher sur ce « schéma d’aménagement » à Douala.

Le territoire de la région du Littoral doit être utilisé de façon ordonnée dans les années à venir. Pour cela, un schéma d’aménagement et de développement durable est en gestation.

Ce mardi 6 mars, responsables administratifs, élus locaux, chefs traditionnels et membres de la société civile du Littoral ont été conviés au lancement officiel du projet d’élaboration de cet important document.

Il s’agit d’un instrument fédérateur, qui va prendre en compte toutes les aspirations géo-spatiales de la région. Thierry Ki-nou Nana, Sg des services du gouverneur, qui a ouvert l’atelier en présence de l’inspecteur général des services au Minepat, Christine Jaël Mba Mband, a invité les acteurs locaux à participer véritablement à l’élaboration de cet instrument au niveau régional, afin que les aspirations de tous soient prises en compte pour le document final.

Même son de cloche pour la représentante du Minepat :  « Après la validation des termes de référence de manière participative en février 2016, il est question d’informer les différentes parties prenantes, d’échanger sur la méthodologie de recueillir les préoccupations majeures des un et des autres ».

Elle ajoutera : « Nous ne sommes pas sur un terrain non étudié, il y a des choses qui ont été faites, des arbitrages à faire, parce que nous savons qu’il y a eu des chevauchements de permis. Quand nous aurons recueilli les données de l’état actuel de ces  différentes terres, nous ferons des propositions pour l’utilisation future. ».

Au cours des douze prochains mois, la structure chargée d’élaborer le schéma d’aménagement et de développement du territoire local va multiplier les descentes sur le terrain pour dresser un inventaire des ressources humaines et naturelles à intégrer dans l’élaboration du document.

Il est également question de sensibiliser les acteurs afin qu’ils s’impliquent davantage dans cette démarche.

Thaddée Yossa, participant, explique: « C’est un document fédérateur que nous devons construire. Il  doit tenir compte de l’ensemble des instruments, aussi bien au niveau local que national ».

En outre, les acteurs locaux doivent s’accorder sur une vision de développement, sur les actions prioritaires à mener sur la répartition des ressources.

Partagez cet article :

0 0 0 0
Loading...

Autres articles que vous aimerez lire...

0 commentaire(s)

Laissez un commentaire

Vous devez être connecté pour commenter