Responsive image

Feicom: un dynamisme bien affiché

Politique
Yannick ZANGA | 09-03-2018 05:53

 Des célébrations sur fond de vivre ensemble et de sollicitude de la confiance de la hiérarchie de l’organisme.

«Feicom ! Travail. Feicom ! Qualité de service. Feicom ! écoute-clients ». Un slogan fédérateur scandé par les femmes du Fonds spécial d’équipement et d’intervention intercommunale (Feicom) hier au cours de la clôture des activités de la 33e Journée Internationale de la Femme.

En présence du Philippe Camille Akoa, le directeur général, les femmes du Feicom ont célébré le vivre ensemble.

Par la voix d’Habiba Mendo Assale, chef d’agence régionale pour le Centre, elles ont tenu à saluer les chiffres de la politique genre au sein de cet établissement public administratif.

Un contrat de travail et de confiance sanctionné par une représentativité de 38,28% de l’effectif total de l’organisme. Elles sont 40% à assumer des fonctions de directeur, 36,36 pour celles de sous-directeurs et 30% d’entre elles sont des chefs de service.

Un taux de représentativité qui a fait l’objet d’une promesse ferme du top management. Dans son adresse en direction de ses amazones, le directeur général, Philippe Camille Akoa s’est promis  « de continuer  à faire des efforts pour que ces parités soient davantage palpables ».

L’objectif des 50% a été clairement projeté. Tout en saluant le rôle prépondérant joué, il les a exhortés à décupler d’efforts dans l’apport des services de base aux citoyens.

« Je compte énormément sur vous pour tenir cet engagement. » Un défi qui devra être relevé dans un contexte marqué par une tutelle nouvelle, le ministère de la Décentralisation et du Développement local.

Partagez cet article :

0 0 0 0
Loading...

Autres articles que vous aimerez lire...

« La loi était devenue obsolète »

Economie
Josy MAUGER | 16-07-2018 10:22 | 0 0

   Sophie Mbenoun, directeur de la formation et de l’orientation professionnelle au Minefop.

Le chef de l'Etat vient de promulguer la loi régissant la formation professionnelle au Cameroun. Qu'est-ce qui justifie ce nouveau dispositif ?
Lire la suite

5 commentaire(s)

    1 a écrit le 2018/07/18 02:00:46 :
    vega
    1 a écrit le 2018/07/18 02:00:46 :
    vega
    1 a écrit le 2018/07/18 02:00:46 :
    vega
    1 a écrit le 2018/07/18 02:00:46 :
    vega
    1 a écrit le 2018/07/18 02:00:46 :
    vega

Laissez un commentaire

Vous devez être connecté pour commenter