Responsive image

Ngaoundéré: 150 millions de F à 110 jeunes

Regions
Ibrahima ADAMA | 16-04-2018 15:22

Porteurs de projets, les bénéficiaires ont reçu un appui du ministère de l’Emploi et de la Formation professionnelle.

Dans le cadre de la mise en oeuvre du Projet secteur informel pour la relance de l’économie au Cameroun (P.SINREC), projet placé sous la tutelle du ministère de l’Emploi et de la Formation professionnelle, 110 jeunes de la région de l’Adamaoua, porteurs de projets se sont retrouvés dans l’arrondissement de Nyambaka, département de la Vina.

Issus des différents secteurs d’activités, notamment l’agropastoral, l’artisanat, le commerce, la transformation et autres filières, une enveloppe de 150 millions de Fcfa leur a été remise en présence du président du conseil d’administration de (P.SINREC/ PRO-OMD) Willy Belinga Ongola, qu’accompagnait le consul résident de Roumanie au Cameroun.

C’était lundi dernier à l’esplanade de la souspréfecture de Nyambaka. Soule Alim, inspecteur général des services régionaux qui représentait le gouverneur de la région de l’Adamaoua, avait à ses côtés Appoline Barbara Aromo Ambatta, chef d’antenne régionale du Projet secteur informel pour la relance de l’économie. Pour Iya Ibrahima, le maire de la commune de Nyambaka, l’appui apporté par le projet P.SINREC vient à point nommé pour lancer les jeunes dans leurs activités.

Ce qui va les rendre responsables et courageux ; Car, ils éprouvent d’énormes problèmes d’emplois et s’exposent à la drogue, à l’oisiveté, au banditisme. « C’est une grande opportunité à saisir et à gérer avec plus d’efficacité pour ces jeunes porteurs de projets productifs valorisant les innovations », dira Soule Alim.

Les bénéficiaires s’investissent dans les productions agropastorales conditionnées et prêtes à la commercialisation en passant par la transformation de divers produits. Les appuis oscillent entre 1000.000 F et 1.500.000 Fcfa. Mohamadou Abdourazak, représentant des bénéficiaires, a remercié les pouvoirs publics. Cet appui est accordé sous forme de crédit.

Le gouvernement camerounais et les partenaires au développement qui l’accompagne dans ce projet veulent donner aux jeunes camerounais les moyens d’accroître leurs revenus. Il est placé sous la tutelle du ministère de l’Emploi et de la Formation professionnelle (Minefop) dans le cadre du Plan triennal « Spécial Jeunes ».

Partagez cet article :

0 0 0 0
Loading...

Autres articles que vous aimerez lire...

Désordre urbain: incorrigible Nkololoun

Regions
Mireille ONANA MEBENGA | 20-07-2018 12:30 | 0 0

Chaussées, trottoirs et terre-pleins restent occupés par des kiosques, des motos et étals divers.

Ils occupent trottoirs, chaussée et terre-plein, pour écouler leurs marchandises (produits frais vêtements, fruits et autres). Eux, ...
Lire la suite

Patrimoine: un héritage à rapatrier

Regions
Rita DIBA | 20-07-2018 12:30 | 0 0

Objectif de la présence des deux experts mandatés par le président français lundi à Douala.

Etudier les conditions de restitution définitive ou temporaire des objets de culte, d’arts et des documents africains encore en Fr ...
Lire la suite

0 commentaire(s)

Laissez un commentaire

Vous devez être connecté pour commenter