Responsive image

Un métier à la croisée des chemins

24 heures
Georges Emmanuel TSAYID | 20-04-2018 10:09

Le Contexte

Les mutations technologiques du siècle présent prédisaient leur disparition. Cela n’a pas été. Mais la menace demeure.

Dans cette entreprise en pleine restructuration à la suite d’objectifs non atteints au cours de l’exercice précédent, avec pour corollaire les coupes budgétaires des investisseurs, les premiers postes supprimés sont relatifs au secrétariat.

« Avant cette mauvaise passe, chaque direction avait un pool de secrétariat avec au minimum trois personnes y travaillant. Il y en avait au total sept au sein de l’entreprise. Avec nos difficultés financières, nous n’avons gardé que deux, avec un total de six employés.

Nous n’avons gardé que les plus compétents », explique le responsable des ressources humaines de l’entreprise basée à Yaoundé. Dans une autre institution, c’est l’arrimage aux technologies de l’information et de la communication qui a eu raison de la plupart des secrétaires. « Chez nous, des outils informatiques ont été mis à la disposition du personnel, provoquant le chômage des secrétaires affectées seulement à la saisie », explique le directeur général. Pour le citoyen lambda, consacrer toute une journée aux secrétaires peut paraître absurde. Mais pour ceux qui maîtrisent la valeur de cette profession, cette célébration vaut son pesant d’or.

Du fait du chômage ambiant, le secrétariat est devenu une sorte d’issue de secours pour des milliers de jeunes. La multiplicité des centres de formation en secrétariat en est un indicateur éloquent. Très peu de personnes choisissent ce métier par vocation.

L’objectif principal étant de se trouver une place au soleil. La conséquence qui en découle se ressent au niveau de la qualité approximative, voire nulle du rendement attendu par la hiérarchie d’une part, et les usagers d’autre part.

Dès lors, l’exigence d’un travail bien fait est remplacée par l’amour du gain immédiat. Toutes choses qui contribuent à ternir l’image de la profession. Pourtant, bien formés et professionnels, les secrétaires sont des vedettes de l’ombre, des chevilles ouvrières de leurs entreprises. Parmi les principales tâches attribuées aux secrétaires figurent la gestion physique des documents administratifs.

Avec la révolution numérique, cette tâche est de moins en moins exécutée par les secrétaires, réduisant ainsi de manière drastique leurs attributions. La révolution numérique apparaît donc aujourd’hui comme une menace qui plane sur cette profession, l’obligeant à se réinventer .

Partagez cet article :

0 0 0 0
Loading...

Autres articles que vous aimerez lire...

Les félicitations au chef de l’Etat

Presidential
Eldickson AGBORTOGO | 25-05-2018 11:26 | 0 0

From The President of the Republic of Hungary
“Excellency,

On the occasion of your country’s National Day, I have the honour to extend my heartfelt greetings to Your Excellency and the people of the Republic of Cameroon. I sincerely hope that the rela ...
Lire la suite

0 commentaire(s)

Laissez un commentaire

Vous devez être connecté pour commenter