Prévention des catastrophes à Garoua: les populations invitées à plus de civisme

Regions
Daniel IBRAHIMA | 25-10-2016 23:23

La non-observation de certaines règles et prescriptions des autorités de la place est à l’origine de certaines catastrophes enregistrées dans la région.

Il n’y avait pas meilleur cadre que le quartier Roumndé Adjia de Garoua pour abriter les cérémonies commémoratives marquant la célébration de la Journée Mondiale de prévention des catastrophes. Et pour cause ! Pas plus tard que dans la nuit du 13 au 14 septembre dernier, l’éboulement d’une maison d’habitation survenu dans ce quartier, consécutif à un fort orage qui s’est abattu sur le chef-lieu de la région du Nord, y a causé la mort d’un père de famille et de l’un de ses fils de quatre ans. 
C’est donc à point nommé que le gouverneur de la région du Nord, Jean Abate Edi’i, a choisi le site dit «Axe lourd» de Garoua pour faire tenir les manifestations de l’édition 2016 de la Journée mondiale de prévention des catastrophes. C’était à l’effet, comme l’a indiqué à l’occasion, le secrétaire général des services du gouverneur du Nord, Fidèle Tegni, de mieux sensibiliser les habitants de ce quartier et partant, de la ville de Garoua, sur les risques liés à la non-observation de certaines règles et prescriptions en matière de prévention des risques. L’on a d’ailleurs encore frais en mémoire certains cas de catastrophes survenus dans la région du Nord, notamment, les inondations, les incendies, les glissements de terrain, la désertification, entre autres, ayant causé pas mal de dégâts tant matériels qu’humains.
Outre les séances de sensibilisation, descentes sur les sites d’implantation, d’installations de prévention des risques, des causeries éducatives ont été organisées sur les ondes de certaines chaînes de radios locales à l’intention des populations de la région. Occasion pour le représentant du gouverneur de la région du Nord, non seulement d’attirer l’attention des populations sur certains comportements à risques, à l’instar des constructions dans les zones à risques, l’occupation irrégulière du domaine privé de l’Etat sans lotissement préalable, entre autres, mais aussi de les inviter au respect des textes en vigueur en matière d’occupation du domaine public et de constructions.
 

Partagez cet article :

0 0 0 0
Loading...

Autres articles que vous aimerez lire...

0 commentaire(s)

Laissez un commentaire

Vous devez être connecté pour commenter