Bafoussam: partage et vivre ensemble au menu

Societe
Honoré FEUKOUO | 18-06-2018 07:05

L’Imam de la mosquée centrale, Arouna Abdoulaye a axé son sermon sur ces vertus vendredi dernier.

C’est en chœur que les musulmans de Bafoussam, vêtus de leurs plus belles tenues, ont effectué ces actes vendredi dernier, lors de la célébration de rupture du jeune de Ramadan.

Le gouverneur de la région de l’Ouest, Augustine Awa Fonka, a pris part à la célébration qui s’est déroulée à la mosquée centrale de Bafoussam. Il était accompagné d’une importante suite.

Une présence remerciée et présentée par l’Imam de la mosquée centrale de Bafoussam comme une autre preuve palpable de l’engagement du gouvernement, de l’encadrement de l’Etat du Cameroun, qui est toujours auprès des diverses couches sociales de sa population, sans aucune distinction de religion.

Le jeune du Ramadan qui est l’un des cinq piliers de l’Islam, selon l’Imam Arouna Abdoulaye, permet aux musulmans de renforcer leur foi et leur proximité avec Allah, le Dieu miséricordieux.

Purifiés par cette période de pénitence, les musulmans ont l’occasion selon le saint Coran, d’être mieux écoutés par Allah, dira le prédicateur dans son Sermon. Un message centré sur le pardon, l’acceptation d’autrui et la paix. « Le saint Coran, dira Arouna Abdoulaye, prône la paix, le pardon, la tolérance, la réconciliation et l’endurance.

Nous devons appliquer ces principes pour améliorer notre vivre-ensemble, pour contribuer à l’apaisement total des cœurs dans les régions du Nord-ouest et du Sud Ouest, ainsi que dans toutes les zones ébranlées par l’insécurité au Cameroun ».

A sa suite, le gouverneur Augustine Awa Fonka a souhaité que « l’esprit de piété, de partage et de pardon qui a caractérisé les musulmans durant la période du Ramadan, demeure vivace en permanence dans leurs comportements du quotidien ».

Des prières ont aussi été élevées pour bénir ceux qui ont assisté leurs frères musulmans pendant le Ramadan, pour les dirigeants avec en pôle position le président Paul Biya et pour le Cameroun.
 

Partagez cet article :

0 0 0 0
Loading...

Autres articles que vous aimerez lire...

0 commentaire(s)

Laissez un commentaire

Vous devez être connecté pour commenter